Fiche objet en PDF Ajouter au panier

Synchroniser avec la table des matières Objet ADDCH-G-20-11. Etablissement de bains de mer dit "Bains pompéiens", Deauville (Calvados). 1920-1931

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ
Auteur(s) du projetCharles Adda (1873-1938), architecte Voir plus d'informations sur ce protagoniste
Commanditaire(s)Bugatti : magasin de vêtements Voir plus d'informations sur ce protagonisteLacloche : bijouterie Voir plus d'informations sur ce protagonisteMagasin de fourrures Max Voir plus d'informations sur ce protagonisteVille de Deauville (Calvados) : pour les bains et la piscine Voir plus d'informations sur ce protagoniste
Autre(s) protagoniste(s)Marcel Bergue, ferronnier d'art : ferronerie d'art Voir plus d'informations sur ce protagoniste
Entreprise(s)Alphonse Gentil et François Bourdet : céramistes Voir plus d'informations sur ce protagoniste
Localisation
bd de la Digue, rue de Gontaut-Biron, rue Edmond-Blanc, Deauville (Calvados, Basse-Normandie, France)
Programme

1920-1924: établissement de "bains pompéiens" sur la plage (réalisé), comprenant cabines, bar américain, salon de coiffure, bain de vapeur, buanderie, laverie...

1924: projet (non réalisé) pour une piscine avec bâtiments annexes (nouvelles cabines, bar, boutiques et un abri)

1928-1930: agrandissement des bains par construction de boutiques de luxe (fourrures MAX et bijouterie LACLOCHE réalisées; boutique Bugatti non réalisée).

Etat

partiellement réalisé.

Type de commanditairepublic, semi-public
Contextes d'interventionCommande ou inconnuConcours, consultation
Domaines / sous-domaines
Natures d'interventionARCHITECTURE-INGENIERIEGENIE CIVIL : TRAVAUX PUBLICSARCHITECTURE D'INTERIEUR-DECORATIONARTS APPLIQUES : design, mobilierARTS APPLIQUES : ferronnerieARTS APPLIQUES : céramiqueARTS APPLIQUES : boiserie
Datation de l'objet1920 = documents de conception. • 1931 = documents d'exécution.
Commentaire

AUTRE SOURCE

Base de données Mérimée (consultée en 2014) :

- n° de notice EA14000004 => Dénomination : " Établissement de bains de mer dit Bains pompéiens". Datation : 1923. Adresse : " boulevard de la Mer". Edifice non protégé. 2006/03/14 : label patrimoine du XXe siècle. Extrait de l'historique : "Charles Adda remporte le concours pour un nouvel établissement de bains de mer à Deauville, dont la construction débute en 1923. L'ensemble, implanté sur le front de mer, est construit en une enfilade de 90 m de long constituée d'atriums, de bassins et de galeries évoquant les thermes de Pompéi. L'établissement comprend 250 cabines séparées par une allée centrale en deux quartiers, pour les hommes et les femmes. A celle-ci s'ajoutent des salles de sudation et de massage, un bar et des boutiques. Les cabines, ceinturées par des passages à portique, ouvrent sur la plage ou les jardins intérieurs. [...]. Les bâtiments sont édifiés en béton, recouvert d'enduit de ciment peint en blanc. [...]. L'accès principal, à l'est, ouvre sur une grande cour agrémentée d'un bassin circulaire, entouré de bancs et de jardinières, le tout recouvert de mosaïques dans les tons bleu et or. Les autres cours rectangulaires ont également des pavements de mosaïque";

- n° de notice IA14003080 => Eléments historiques complémentaires : " En 1921, l'architecte parisien Charles Adda est le lauréat d'un concours organisé par la municipalité afin de remplacer l'établissement de bains construit quelques années plus tôt par Georges Wybo (cf. notice : IA14003268). Novateur, son projet s'inspire des modèles archéologiques de l'Antiquité tout en s'inscrivant dans la modernité par des lignes franches et l'emploi du béton, dont l'uniformité est atténuée par un important décor de mosaïques polychromes conçu par les architectes-céramistes Alphonse Gentil et Eugène Bourdet. Il prévoit 250 cabines, organisées en deux quartiers (l'un pour les hommes, l'autre pour les femmes) , des salles de sudation et de massage, un bar américain, un salon de coiffure et des boutiques. Les plans, maquettes et devis sont approuvés le 24 mars 1923 et l'édifice est construit cette même année. En 1924, la municipalité entreprend de l'agrandir d'une piscine à ciel ouvert avec ses annexes, de nouvelles cabines de bains, d'un bar, de boutiques et d'un abri. Seules les cabines de bains sont réalisées. Entre 1928 et 1930, le magasin de fourrures Max et la bijouterie Lacloche font construire de nouvelles boutiques (le projet d'une boutique pour Buggati est finalement abandonné). Les deux blockhaus qui avaient été adossés contre l'établissement de bains durant la Seconde Guerre mondiale sont détruits à la Libération. L'établissement ouvre à nouveau ses portes pour la saison estivale de 1944. En 1949, de nouvelles cabines sont construites par l'architecte Guy".

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection d'images de documents se rapportant au projet En cas de reproduction



Organisation des dossiers

Synchroniser avec la table des matières Sélection de documents numérisés se rapportant au projet

Synchroniser avec la table des matières Ensemble de dossiers 1. Ecrits, imprimés et plans pliés

Synchroniser avec la table des matières Ensemble de dossiers 2. Documents roulés

Synchroniser avec la table des matières Ensemble de dossiers 3. Documents à plat

Synchroniser avec la table des matières Ensemble de dossiers 4. Photographies