Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Auburtin, Marcel (1872-1926). 044 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Jacques Marcel Auburtin est né à Paris en 1872 et mort à Paris en 1926. Son père, Alexandre Emile Auburtin, est architecte de la ville de Paris (1838-1899).

Il est l'auteur de quelques œuvres architecturales majeures, mais c'est surtout en tant qu'urbaniste qu'il marque son époque. Elève de Jean-Louis Pascal, il est diplômé de l'Ecole des beaux-arts en 1896, et réalise notamment le palais des Armées de terre et de mer à l'Exposition universelle de 1900 (avec Gustave Umbdenstock).

On lui doit encore une école de filles, rue Pontoise, Paris 5e (1910-1911); un hôtel particulier avec atelier d'artiste au hameau Boileau, Paris 16e; le restaurant Tabarin; l'agrandissement de l'Ecole alsacienne, Paris 6e (qu'il avait fréquentée); l'hôtel du Mont-d'Arbois à Megève (1921); l'immeuble Pleyel, Paris 8e (1930, terminé par ses collaborateurs André Granet et Jean-Baptiste Mathon après sa mort).

Il participe à la reconstruction des régions dévastées et publie deux ouvrages en 1915 et 1917.

Entre 1919 et 1924, il réalise, avec Emile Dufay-Lamy, et pour Le Foyer rémois (fondé en 1912 par l'industriel Georges Charbonneaux), la cité-jardin du Chemin-Vert à Reims. Cette cité, de style régionaliste, est une contribution majeure à la réflexion sur ce mode d'urbanisation en France. Elle compte 617 logements locatifs organisés en immeubles et en maisons groupées en bandes, jumelées ou isolées, soit au total 371 bâtiments. Marcel Auburtin y conçoit aussi l'église Saint-Nicaise, édifiée à partir de 1923, dont la décoration intérieure comporte des œuvres des peintres Maurice Denis, Gustave-Louis Jaulmes et Jean Berque et des dalles de verre moulé-pressé de René Lalique. A Reims, Auburtin tient également un rôle important dans la mise au point du plan de reconstruction de la ville ou dans la rédaction du règlement

des abords de la cathédrale.

Il est également l'auteur en 1924, en collaboration avec Raoul Dautry, d'un projet de "cité nouvelle" à La Courneuve.

Il est architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux.

Membre de la SADG dès 1896, il en est vice-président de 1923 à 1925. Membre de la Section d'hygiène urbaine et rurale créée au sein du Musée social fin 1907, il est aussi membre fondateur de la Société française des urbanistes et en sera également président.

Il enseigne à l'Ecole supérieure d'art public (fondée par Louis Bonnier en 1917, le futur Institut d'urbanisme de Paris).

Sources: Delaire, "Les architectes élèves de l'EBA"; Rigaud (Olivier) et Bedarida (Marc), "Reims Reconstruction 1920-1930". Ville de Reims, 1988; Midant (Jean-Paul). "Marcel Auburtin", Dictionnaire d'architecture du Xxe siècle, Paris: Ifa, Hazan, 1996.

Contenu du fonds

Villa Ile-de-France pour la baronne Ephrussi à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes).

Période couverte1908-1909
Importance matérielle4 tirages de plans.
Issu du fonds

Niermans, Edouard-Jean (1859-1928)

Modalités d'entrée

Le "fonds" Auburtin a été extrait du fonds Edouard-Jean Niermans, déposé par la famille Niermans en octobre 1986.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Attention. Oui

Conditions d'accès

Attention. Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

Jean-François Pinchon (historien), n.d. (avant 1989). Version catalogue, avril 1990.

Auteurs principaux Jean-François Pinchon, avril 1990; Marcos Carvalho-Canto sous la direction de Gilles Ragot ; Sonia Gaubert
Chargé du suivi

Gilles Ragot ; Sonia Gaubert

Date de mise à jour2006-03-21
Organisation - Classement

Cotation et conditionnement:

044 IFA 1: pochette de doc. à plat.

Éliminations

Aucune élimination n'a été pratiquée.

Autres sources

Publications à partir du fonds

"Archives d'architecture du XXe s.". Paris: IFA/Archives d'architecture du XXe siècle; Liège: Mardaga, 1991. (version inventaire caduque)

Autres références bibliographiques

Agache (Donat Alfred), Auburtin (M.), Redont (Edouard). "Comment reconstruire nos cités détruites, notions d'urbanisme s'appliquant aux villes, bourgs et villages", préf. Georges Risler. Paris: A. Colin, 1915.

Auburtin (M.), Blanchard (Raoul). "La cité de demain dans les régions dévastées". [éditeur?], 1917.

[Bérard (André)?], "Marcel Auburtin", L'Architecte, [n°10?], 1926, pp. 73-78.

Rigaud (Olivier) et Bedarida (Marc), "Reims Reconstruction 1920-1930". Ville de Reims, 1988.

Midant (Jean-Paul). "Marcel Auburtin", Dictionnaire d'architecture du Xxe siècle, Paris: Ifa, Hazan, 1996.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction