Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Barbe, Pierre (1900-2004). 261 AA

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Pierre-Jacques Barbe est né à Paris le 28 mars 1900 et mort à Paris le 26 avril 2004.

Dessinateur humoristique de 1915 à 1921, il est admis en juin 1919 à l’école des Beaux-Arts et obtient son diplôme en 1928.

Il fait la place dans l'agence de Charles Siclis et se voit confier ses premières commandes d’aménagement et décoration de boutiques ("La Plaque tournante", 1929) et d’appartements (Paul du Bousquet, 1927), qui contribuent à le faire connaître auprès d’une clientèle fortunée.

Adhérent à l’UAM, il accompagne Le Corbusier, comme délégué adjoint, au CIAM de Francfort en 1929. Il témoigne ainsi de son intérêt pour le modernisme et expose régulièrement meubles et maquettes aux salons annuels de l’UAM.

Au début des années 1930, son activité comme architecte et décorateur prend une nouvelle ampleur: poursuivant ses aménagements d’appartements, il mène également à bien plusieurs extensions d’hôtels particuliers (Henry Goüin, 1932), le réagencement intérieur du château de Kolbsheim et l’achèvement du dancing «La Batterie» aux Issambres.

Cette période moderniste culmine dans un somptueux hôtel particulier à Neuilly, l’hôtel Lambiotte, "où l’esthétique moderne habille une grande maison d’inspiration classique" (d'après J.-B. Minnaert).

Cependant, dès ces années, P. Barbe opère un complet revirement: se détachant du fonctionnalisme et du style international, dont il ne partage pas certaines options radicales, il s’oriente vers un classicisme mêlé de régionalisme, fondé sur le recours à l’artisanat traditionnel.

Cette évolution apparaît dans le réaménagement de la maison de Léon Bekaert (1935) et dans la restauration de la ferme du Molinel (1935), qui inaugurent par ailleurs la longue série des demeures édifiées en région lilloise et en Belgique.

La restauration de châteaux (Etreham, Thury-Harcourt) constitue une part importante de ses travaux après-guerre. Dans ces interventions, il affirme son goût pour l’architecture traditionnelle, tout en évitant le pastiche. L’inspiration classique et bourgeoise domine aussi dans ses maisons du Nord et de Belgique, mais aussi d’Île-de-France: harmonie des proportions, simplicité de décoration, utilisation de matériaux locaux.

La réalisation de grands domaines est un aboutissement dans l’œuvre de Barbe: au domaine des Treilles (1961-1982), il restaure et construit un ensemble de maisons inscrites dans la tradition provençale, mais répondant aux exigences de fonctionnalité d’un dessein précis.

Eloigné de tout dogmatisme, conciliant attachement à l’héritage du passé et volonté de créer une architecture s’accordant aux besoins de son temps, P. Barbe allie subtilement classicisme et modernité.

Pierre Barbe est actif jusqu’en 1994.

Il eut notamment comme collaborateurs André Szivessy et, dans les dernières années, Olivier Peyraud.

Contenu du fonds

Détail du jubé de la cathédrale d'Albi (dessin d'école réalisé pendant l'été 1922 grâce à la dotation du prix Stilmann).

Période couverte1922
Importance matérielleUn dessin.
Modalités d'entrée

Dépôt de l'Académie d'architecture en février 2000 (convention de dépôt du 7 mars 2001).

Historique de la conservation

Document donné par l'architecte à l'Académie d'architecture en juin 1993.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «Académie d'architecture/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

Marcos Carvalho-Canto : inventaire, avril 2006.

Auteurs principaux Marcos Carvalho-Canto sous la direction de Sonia Gaubert
Chargé du suivi

Sonia Gaubert

Date de mise à jour2006-04-24
Organisation - Classement

Cotation et conditionnement:

261 AA 1: pochette de doc. à plat (jusqu'à 90 x 125 cm).

Éliminations

Aucune élimination n'a été pratiquée.

Autres sources

Archives de même origine

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle: fonds Pierre Barbe, 153 IFA.

Autres références bibliographiques

Voir fonds Pierre Barbe, n° 153 Ifa, notamment la notice biographique par Mathilde Dion (en fichier pdf).

Haut de page Revenir en haut de la page