Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Barbe, Pierre (1900-2004). 153 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Pierre-Jacques Barbe est né à Paris le 28 mars 1900 et meurt à Paris le 26 avril 2004.

Dessinateur humoristique de 1915 à 1921, il est admis en juin 1919 à l’école des Beaux-Arts et obtient son diplôme en 1928.

Il fait la place dans l'agence de Charles Siclis et se voit confier ses premières commandes d’aménagement et décoration de boutiques ("La Plaque tournante", 1929) et d’appartements (Paul du Bousquet, 1927), qui contribuent à le faire connaître auprès d’une clientèle fortunée.

Adhérent à l’UAM, il accompagne Le Corbusier, comme délégué adjoint, au CIAM de Francfort en 1929. Il témoigne ainsi de son intérêt pour le modernisme et expose régulièrement meubles et maquettes aux salons annuels de l’UAM.

Au début des années 1930, son activité comme architecte et décorateur prend une nouvelle ampleur: poursuivant ses aménagements d’appartements, il mène également à bien plusieurs extensions d’hôtels particuliers (Henry Goüin, 1932), le réagencement intérieur du château de Kolbsheim et l’achèvement du dancing «La Batterie» aux Issambres.

Cette période moderniste culmine dans un somptueux hôtel particulier à Neuilly, l’hôtel Lambiotte, "où l’esthétique moderne habille une grande maison d’inspiration classique" (d'après J.-B. Minnaert).

Cependant, dès ces années, P. Barbe opère un complet revirement: se détachant du fonctionnalisme et du style international, dont il ne partage pas certaines options radicales, il s’oriente vers un classicisme mêlé de régionalisme, fondé sur le recours à l’artisanat traditionnel.

Cette évolution apparaît dans le réaménagement de la maison de Léon Bekaert (1935) et dans la restauration de la ferme du Molinel (1935), qui inaugurent par ailleurs la longue série des demeures édifiées en région lilloise et en Belgique.

La restauration de châteaux (Etreham, Thury-Harcourt) constitue une part importante de ses travaux après-guerre. Dans ces interventions, il affirme son goût pour l’architecture traditionnelle, tout en évitant le pastiche. L’inspiration classique et bourgeoise domine aussi dans ses maisons du Nord et de Belgique, mais aussi d’Île-de-France: harmonie des proportions, simplicité de décoration, utilisation de matériaux locaux.

La réalisation de grands domaines est un aboutissement dans l’œuvre de Barbe: au domaine des Treilles (1961-1982), il restaure et construit un ensemble de maisons inscrites dans la tradition provençale, mais répondant aux exigences de fonctionnalité d’un dessein précis.

Eloigné de tout dogmatisme, conciliant attachement à l’héritage du passé et volonté de créer une architecture s’accordant aux besoins de son temps, P. Barbe allie subtilement classicisme et modernité.

Pierre Barbe est actif jusqu’en 1994.

Il eut notamment comme collaborateurs André Szivessy et, dans les dernières années, Olivier Peyraud.

Fiche biographique et bibliographique complémentaire

Contenu du fonds

L'ensemble reçu en 1990 correspondait à 10 ou 20% des archives de l'agence (sans doute sélection de Maurice Culot et Pierre Barbe).

Le complément de 1995 était encore plus partiel (dossiers de clients couvrant une période largement terminée).

En revanche, le complément de 2005 a concerné tout ce qui se trouvait encore dans l'agence: calques en pochettes (32 petits tiroirs dans l'agence) ou en rouleaux, tirages (en principe uniquement des calques définitifs; manquent quelques dossiers dissociés au fil du temps), et dossiers de clients, qui prennent sans doute la suite de ceux donnés en 1990 et en 1995.

Il n’existe pas de pièces écrites concernant la période 1926-1945, pour laquelle on ne dispose que de documents figurés (photographies et plans).

Les pièces écrites postérieures sont réunies par l'agence dans des dossiers classés selon une codification interne, qui distingue des dossiers «rouges» (correspondance) et des dossiers «verts» (comptabilité); ce mode de rangement n’a pas été modifié lors du classement du fonds.

Période couverte1915-1994
Importance matérielle1990-1995: 12 ml de dossiers, 10,5 tiroirs de meubles à plans, quelques rouleaux, 11 boîtes photos, 1 maquette. Complément 2005 : 30 ml de dossiers, 22 tiroirs de meuble à plans, 6 ml d'étagères à rouleaux, 3 maquettes.
Modalités d'entrée

Le fonds a été déposé au centre d'archives de l'Ifa en 1990, avec des compléments en 1995 et en 2005. Pierre Barbe avait prévu de donner ses archives à la direction des Archives de France, mais n'a jamais confirmé le don par écrit. En 2005, les Domaines, gérant sa succession, ont accepté que le reliquat des archives soit emporté par la Cité de l'architecture et du patrimoine.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire partiel

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Partielle ou sous réserve

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Traitement inégal et fonds conservé en partie dans un dépôt extérieur : accessibilité limitée en fonction de la disponibilité du service.

Historique du traitement

Marie-Luce Fabre (DESS d'archivistique UER Lettres et Sciences humaines à Angers) : inventaire et saisie TTX, avril-juil. 1996.

Hervé Ferquel et David Peyceré : complément et révision, 1997.

Holy Raveloarisoa : révision et saisie rétrospective, 2002.

Nolwenn Rannou et Franck Delorme : repérage du complément 2005.

Auteurs principaux Marie-Luce Fabre, Hervé Ferquel, Holy Raveloarisoa sous la direction de David Peyceré
Chargé du suivi

David Peyceré

Date de mise à jour2002-06-01
Organisation - Classement

PARTIE DU FONDS VERSEE AVANT 1996 (don initial et complément 1995):

Cette partie du fonds est inventoriée en base de données.

Cotation et conditionnement :

- 153 IFA 1 à 74: écrits, imprimés;

- 153 IFA 075-076 : photos en boîtes plates (jusqu'à 55 x 65 cm);

- 153 IFA 077-079 : photos et diapos en boîtes (jusqu'à 26 x 37 cm);

- 153 IFA 080 à 296: documents à plat;

- 153 IFA 297 à 300: boîtes de rouleaux;

- 153 IFA 301: maquette (restitution Ifa de l'hôtel Lambiotte).

Dans l'inventaire de cette partie du fonds a été intégrée le signalement du fonds documentaire créé à la faveur de la publication de la monographie de Jean-Baptiste Minnaert sur Pierre Barbe (cf. bibliographie), et qui constitue une couverture photographique presque complète des documents figurés.

Cette abondante iconographie apparaît de façon distincte dans l'inventaire ("Documentation Ifa - Reproductions d'originaux"). Physiquement elle est traitée séparément: les tirages, négatifs, et bromures ont été regroupés en pochettes terphane par objets, classés dans la série propre à la photothèque du Centre (boîtes photos B.3/68 à B.3/75; B.4/20).

VERSEMENT DE 2005

Le versement a fait l'objet d'un repérage sommaire des affaires, dans l'agence et à réception au Centre (consultable au Centre).

Cotation et conditionnement:

- caisses n° 01-57 (archives, photos et revues);

- boîtes à rouleaux n° 01-27;

- tiroirs 01-15 : pochettes de documents format 50 x 70 cm;

- maquettes (hôtel Lambiotte à Neuilly-sur-Seine ; décoration pour Arturo Lopez à Neuilly-sur-Seine ; villa pour l'Aga Khan en Sardaigne)

Éliminations

Lors du classement de 1996, les éliminations ont concerné exclusivement les pièces peu significatives au regard du fonctionnement de l’agence et de l’entretien des immeubles : factures (papeterie, téléphone, EDF, essence), correspondance avec la compagnie d’assurance, feuilles de calcul des surfaces corrigées.

Autres sources

Archives de même origine

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle:

- Fonds Pierre Barbe, 261 AA (dépôt de l'Académie d'architecture).

- Fonds Richard Bouwens van der Boijen, 12 IFA: villa Thibaut à Neuilly-sur-Seine, plans de travaux de transformation exécutés par Pierre Barbe en 1935.

Autres sources d'archives

Les sources complémentaires connues concernent la scolarité de Pierre Barbe à l’Ecole des Beaux-Arts, ainsi que la construction par d’autres architectes de bâtiments qu’il a par la suite réaménagés, ou dont il a assuré l’entretien.

Centre historique des Archives nationales:

Série AJ52. Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts.

- AJ52 157*. Registre d’inscription aux différents concours. 1900-1923.

- AJ52 241*. Registre matricule des élèves de la section d’architecture. 1904-1925.

- AJ52 414. Dossiers individuels des élèves de la section d’architecture. 1911-1920.

Cité de l'architecture et du patrimoine, centre d’archives d’architecture du XXe siècle:

Fonds Auguste et Gustave Perret, 535 AP: immeuble de la fondation David-Weill, 174-176, boulevard Berthier, Paris 17e, dont l’entretien est assuré par Pierre Barbe à partir de 1951.

Musée des Arts décoratifs:

38608 F1-31. Photographies de la villa Cavrois à Croix, construite par Robert Mallet-Stevens en 1931 et transformée par Pierre Barbe après guerre.

A l'inverse, les plans de Mallet-Stevens conservés dans le fonds Barbe sous la cote 153 IFA 53/3 figurent parmi les rares pièces existantes de cet architecte, dont les archives ont disparu.

Publications à partir du fonds

Minnaert (J.-B.). "Rapport d'enquête IFA sur les archives de Pierre Barbe". Paris: IFA, n.d. (avant le premier versement du fonds à l'Ifa, vers 1986), 2 vol..

Minnaert (J.-B.). "Pierre Barbe : de la modernité à la tradition : dossier d'enquête sur les archives d'architecture du XXe siècle en France". Paris : Bureau de la recherche architecturale ; Institut français d'architecture, 1989 (rapport de recherche).

Minnaert (J.-B.). "Pierre Barbe: architectures". Paris: Ifa; Mardaga, 1991 (coll. Architectes).

"Architectures de l'électricité : Exposition. Paris. Espace Electra. 1992". Paris : Institut français d'architecture; Norma ; Fondation Electricité de France , 1992.

Fabre (Marie-Luce). "Fonds Pierre Barbe: 153 IFA: répertoire méthodique détaillé". Paris: IFA/Centre d'archives d'architecture du XXe siècle, 1996 (DESS d'archivistique de l'université d'Angers). [partie inventaire caduque].

Minnaert (Jean-Baptiste), « Pierre Barbe (1900-2004) », Archiscopie, n°42, été 2004, p. 28-29.

Autres références bibliographiques

Voir aussi notice biographique par Mathilde Dion en fichier pdf attaché au fonds.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction

Documents liés au fonds