Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Besnard, Charles-Henri (1881-1946). 093 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Né en 1881 à Paris (où il décède en 1946), Charles-Henri Besnard se forme à l'Ecole des beaux-arts de Paris (atelier André) et dans le cabinet de Paul Gout (1852-1923). Il est surtout connu pour la réalisation de l'église Saint-Christophe-de-Javel à Paris en 1920-1930 (abondamment représentée dans le fonds).

La carrière de cet architecte de la première moitié du XXe siècle est marquée par sa formation rationaliste auprès d’Anatole de Baudot. Après la Première Guerre mondiale, il est l’un des précurseurs de la préfabrication et l'auteur de quelques brevets de systèmes de construction préfabriquée, en collaboration avec Julien-Pierre-Bertrand Bessonneau (deux de ses brevets seulement figurent dans le fonds, mais on y trouve quelques documents concernant ses études de "système de construction pour maisons en ciment armé", 1916-1919).

L’œuvre architecturale de Besnard est tournée plus vers la technique et les considérations fonctionnelles que vers l’esthétique (les photographies permettent d’apprécier l’éclectisme de ses réalisations en tant qu’architecte privé). On notera sa collaboration avec L.-H. Boileau pour l’Office nationale du Tourisme (Maison de France, av. des Champs-Elysées à Paris, 1929-1932).

Besnard mène aussi une carrière active, quoique courante, en tant qu'architecte en chef des monuments historiques, à partir de 1920. Débutant dans le cabinet de Paul Gout, il est chargé à partir de 1920 des Pyrénées-Atlantiques, des Landes, de la Dordogne, de l'arrondissement de Rambouilllet, de l'Ecole militaire à Paris (en 1937), du Cher, de Carentan et de Saint-Côme-du-Mont (Manche) en 1945. Dans ce contexte il collabore avec d'autres architectes renommés tels que Paul Gout ou Boeswillwald.

Enfin il fait également œuvre de théoricien et de critique (notamment au Journal des débats).

Contenu du fonds

L’œuvre privée de Ch.-H. Besnard est essentiellement localisée à Paris et en région parisienne; elle est disséminée en France quand il intervient au titre des monuments historiques, avec une concentration en Aquitaine (Pyrénées-Atlantiques et Dordogne notamment) et en Charente.

Le fonds illustre également la carrière de l'architecte au service des Monuments historiques: ses fichiers de travaux sont présents mais les projets eux-mêmes sont soit mal documentés, soit relatifs à des interventions mineures.

L'église Saint-Christophe-de-Javel à Paris (1920-1930) est le projet le plus représenté.

Le fonds contient des documents signés Paul Gout (notamment sur la restauration du Mont-Saint-Michel) et Boeswillwald (restauration des cathédrales de Bayonne et de Périgueux).

Il ne contient que deux brevets de systèmes de construction préfabriquée (avec Julien-Pierre-Bertrand Bessonneau), mais également quelques documents concernant les études de "système de construction pour maisons en ciment armé", 1916-1919.

Il existe des photographies des réalisations à titre privé. Conception et mise en œuvre sont le plus souvent mal représentées (plans ou tirages en mauvais état).

Une partie non négligeable du fonds illustre les intérêts intellectuels de l’architecte (bibliothèque, documentation) et son œuvre de théoricien et de critique (au Journal des débats).

Période couverte1896-1945
Importance matérielle7 ml de dossiers, 11 tiroirs de meubles à plans, 2 boîtes de rouleaux, 5 boîtes de photos.
Modalités d'entrée

Fonds déposé par le CNAM au centre d'archives de l'Ifa en 1989.

Historique de la conservation

Fonds donné au Centre de recherche et de documentation de l’histoire moderne de la construction, Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), à une date inconnue, sans doute par l'épouse de l'architecte, Germaine Besnard de Quelen, qui a également créé au CNAM la fondation Bernard de Quelen (fondation pour l'innovation dans la construction).

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «CNAM/SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

A l’IFA, ce fonds a d’abord été pré-classé en 1991 par Ariane Dienstag, stagiaire étudiante à l’Ecole d'architecture de Paris-Villemin puis inventorié, en 1997 (oct. 1996-oct. 1997), par Laetitia Bonnefoy, dans le cadre de la préparation d’une maîtrise d'histoire de l'art à l’université Paris-IV, sous la direction de F. Hamon et B. Foucart.

Cet inventaire, d'abord saisi en traitement de texte, a été corrigé et intégré à la base de données par Sonia Gaubert, en 2001.

Auteurs principaux Laetitia Bonnefoy, Sonia Gaubert sous la direction de Gilles Ragot (1991) et Sonia Gaubert (1997-2001)
Chargé du suivi

Gilles Ragot (1991) et Sonia Gaubert (1997-2001)

Date de mise à jour2002-02-05
Organisation - Classement

Cotation et conditionnement du fonds:

93 IFA 001-046: boîtes de dossiers (écrits, imprimés);

93 IFA 047, 048: boîtes plates (55 x 65 ) de documents imprimés;

93 IFA 049-051: boîtes plates (55 x 65) de photographies;

93 IFA 052-054: boîtes de photographies;

93 IFA 055-056: boîtes de rouleaux;

93 IFA 057-212: pochettes de doc. graphiques;

93 IFA 250-259: pochettes de doc. graphiques hors format.

Éliminations

Aucun tri n’a été effectué sur le fonds déjà incomplet lors du don.

Autres sources

Archives de même origine

Archives nationales: fonds "Mélanges Gout/Genuys/Besnard", manuscrit illustré d’une conférence donnée par Besnard en 1925 sur la construction des châteaux et des cathédrales au moyen âge (cote: 537 AP 1.A).

Autres sources d'archives

Archives nationales: archives du service des Monuments historiques: dossiers de personnel (non communicables, 2002).

Service historique de l’Archevêché de Paris: quelques plans d’édifices restaurés par Besnard.

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle, notamment:

- fonds André Donzet (1913-1988): restauration de l'église Saint-Christophe-de-Javel, 1975-1979;

- fonds Joseph Marrast (1881-1971): aménagements de l'Office national du tourisme, av des Champs-Elysées, Paris, 8e, n.d.

Publications à partir du fonds

Bonnefoy (Laetitia). "Charles-Henri Besnard (1881-1946)". Paris: Université de Paris-IV, 1997. (mémoire de maîtrise, dir. Fr. Hamon et B. Foucart). 2 vol.

Borel (Yolande). "Saint-Christophe de Javel". Paris: Paroisse Saint-Christophe; impr. nat., s.d. [vers 1997].

"Patrimoines partagés: architectes français au Sud et à l’Est de la Méditerranée: guide de recherches dans les archives de l’Ifa", Colonnes, n°21, fév. 2003.

Delorme (Franck), "Fort en vue" [fort de Socoa dans la baie de Saint-Jean-de-Luz], revue "Le Festin", n° 63, 2007.

Mismes (Elizabeth). "L'Eglise Saint-Christophe-de-Javel : une construction pionnière", Vieilles Maisons françaises, n° 252, novembre 2013, p. 78-81.

Autres références bibliographiques

Besnard (Charles-Henri). "Note sur les voûtes de Saint-Eutrope de Saintes". Caen: Henri Delesques, Imprimeur-Editeur, 1913.

Besnard (Charles-Henri). "L'église de Boult-sur-Suippe". Caen: Henri Delesques, Imprimeur éditeur, 1913.

Besnard (Charles-Henri). "L'église Saint-Christophe de Javel: Description raisonnée". Paris: Imprimerie J. Mersch, 1930.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction