Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Fainsilber, Adrien (1932-). 401 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Adrien Fainsilber est né en 1932 au Nouvion-en-Thiérache (Aisne). Il a effectué ses études d'architecture à l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, successivement élève de R.-H. Expert et d’E. Beaudouin. Il obtient son diplôme en 1960 et complète sa formation par des voyages et des séjours à l'étranger. Il obtient une bourse pour suivre pendant un an les cours de l'Académie royale d'architecture de Copenhague

En 1962, il remporte le troisième prix au concours pour la création d'un nouveau quartier, la ZUP de la Croix-Rouge à Reims. Sa première réalisation est une maison individuelle à Jambville (Yvelines), en 1963. En 1967, il obtient le premier prix au concours pour la création d'une ville universitaire dans la plaine de Villetaneuse en association avec Hogna Sigurdardottir-Anspach, architecte islandaise.

Entre 1965 et 1969, chargé d'études à l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région parisienne (IAURP), il participe à la mise en œuvre du schéma directeur de la région.

Il fonde son agence en 1970, année pendant laquelle débute la réalisation de la première tranche de l'université de Paris XIII à Villetaneuse comprenant l'université juridique et littéraire. La seconde phase construite de 1974 à 1975 est constituée par le centre scientifique et polytechnique, complété en 1977 par le Laboratoire pour les interactions moléculaires et les hautes pressions (LIMHP) organisme du CNRS. L'ensemble du pôle universitaire est complété par 500 logements sociaux construits de 1972 à 1974. Fainsilber réalise, de 1972 à 1975, le pôle central de la première université de technologie de France, à Compiègne (Oise).

Le succès remporté au concours pour la Cité des Sciences et de l'industrie au parc de la Villette marque un changement d'échelle dans le travail de l'agence. La salle de cinéma La Géode est construite de 1980 à 1985, et la Cité des Sciences proprement dite de 1980 à 1986. Son épouse, Julia Fainsilber, travaille au sein de l’agence à partir de 1979 et s’occupe du choix des matériaux, des couleurs, du mobilier et de la signalétique.

Adrien Fainsilber est chargé de 1977 à 1980 de la réalisation du centre de la Plaine de Neauphles dans la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines, sur la commune de Trappes. Le centre regroupe le long d’une rue piétonne des logements (avec prédominance de l’habitat individuel sous forme de maisons de ville), un gymnase (1977-1978), une école maternelle (1978-1980) ainsi qu’un foyer de jeunes travailleurs.

L’activité de l’agence comprend de nombreux équipements publics et ensembles tertiaires : centre EDF à La Défense (1979-1981), hôpital d'Evry (1978-1981), lycée Philibert-Delorme à L'Isle-d'Abeau (1987), usine de traitement des eaux de Valenton (1987, extension en 2005), immeuble de bureaux pour le ministère des Finances dans la ZAC Seine-Rive-gauche (1990) et siège social de l'UNEDIC à Paris (1996). Parmi l’ensemble des réalisations, il faut signaler le musée d'art Roger-Quillot à Clermont-Ferrand (1986), l’hôtel de ville de La Flèche (1996), le musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg (1997), le palais de justice d’Avignon (2000), la bibliothèque municipale de Marseille (2002), l’hôtel du département du Haut-Rhin à Colmar (2003). A partir de 1990, Fainsilber est l’architecte en chef de la ZAC Port Marianne/Richter à Montpellier (faculté, logements, commerces et activités).

Adrien Fainsilber est aussi l’auteur de plusieurs établissements hospitaliers : centre de moyen et long séjour du Kremlin-Bicêtre (1991), hôpital pour enfants de Purpan à Toulouse (1998), Institut mutualiste Montsouris à Paris (1999), Faculté de médecine et de pharmacie de Besançon (2003) et hôpital pédiatrique et gynéco-obstétrical de Lyon (2007).

Il participe à de nombreux concours nationaux (secteur de la Porte d’Aix à Marseille en 1987, centre de conférences international du quai Branly à Paris en 1990) et internationaux (bibliothèque et centre culturel à Turin en 2001, musée d’histoire de Berlin en 1989, extension de la bibliothèque d’Asplun à Stockholm en 2004 et le musée de l'automobile à Turin en 2004).

La technique tient une place importante dans le travail d'Adrien Fainsilber notamment dans le but de ménager des circulations fluides à l'intérieur des structures. Il s'assure ainsi la collaboration des ingénieurs d'Ove Arup (Université libre de Bruxelles) ou de Peter Rice (Cité des sciences et de l'industrie et concours pour la construction de la patinoire olympique d’Albertville).

En 2000 est créée l’agence d’architecture Adrien Fainsilber et associés, qui poursuit son activité après le départ d’Adrien Fainsilber à la fin de 2007.

Adrien Fainsilber a été membre de l'Académie d'architecture. Il est également membre de l’Académie internationale d’architecture. Il a enseigné à l'Institut d'urbanisme de Paris et à l'école d'architecture de Paris-Tolbiac. Il a reçu le Grand prix d'architecture en 1986. Il est chevalier de la Légion d'honneur et officier des Arts et des Lettres.

Contenu du fonds

Le fonds d'archives de l'agence d'Adrien Fainsilber couvre l'activité de l'architecte depuis ses débuts, dans les années 1960, jusqu'au début des années 2000.

Malgré des lacunes (absence presque complète de correspondance, des études des projets et des documents administratifs), l'ensemble de l'activité de l'agence est documenté. Outre les plans des différentes phases (permis de construire, avant-projet, exécution), les projets sont abondamment illustrés par des photographies de maquettes, chantiers et réalisations, effectuées par de nombreux photographes (P. Astier, M. Fainsilber, O. Wogenscky, etc.).

Les projets pour les nombreux concours auxquels l'agence a participé sont également conservés.

Les archives numériques de l'agence ont également été versées, illustrant certains projets entrepris de 1993 à 2003 environ.

Période couverte1961-2002 (2003 : fichiers numériques)
Importance matérielle13 ml de dossiers, 7 cartons à dessins, 17 ml de rouleaux de plans, 22 maquettes.
Modalités d'entrée

Fonds donné à la direction des Archives de France (entrée DAF 08/47) et déposé au centre d'archives de la Cité de l’architecture et du patrimoine par l'architecte en mars 2008.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du Xxe siècle/ADAGP-année», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Repérage complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données mais seuls les objets ont été saisis (réf. dossiers en commentaire des objets)
Accessibilité

Partielle ou sous réserve

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Fonds conservé dans un dépôt extérieur, accessibilité limitée en fonction de la disponibilité du service.

Historique du traitement

David Peyceré et Franck Delorme : repérage des archives lors de l'enlèvement à l'agence Fainsilber, 28 mars 2008.

Sonia Gaubert, élaboration de la liste d'oeuvres, saisie de celle-ci (ainsi que des repérage) dans la base de données, 2011.

En parallèle, une étude sur le traitement et l'inventaire des archives numériques a été confiée à Cassandre Eveillard (non encore suivi de réalisation : cf. rapport cité en. Bibliographie).

Auteurs principaux Franck Delorme, Sonia Gaubert. sous la direction de David Peyceré ; Franck Delorme.
Chargé du suivi

David Peyceré ; Franck Delorme.

Date de mise à jour2012-05-03
Organisation - Classement

En 2011, le repérage des archives matérielles réalisé en 2008 a été intégré à la base de données, auquel on a ajouté le repérage des archives numériques de l'architecte. Afin de pouvoir compléter les fiches projets (Objets) de la base, sans avoir à consulter les documents eux-mêmes, on a utilisé divers sources d'informations : CV et références de l'architecte, monographies... L'architecte lui-même nous a fourni des compléments d'information concernant un certain nombre de projets.

Toutes les oeuvres de l'architecte ainsi recensées ont été saisies dans la base, même si l'état de classement du fonds ne permettait pas toujours de repérer, de prime abord, les documents liés à tel ou tel projet : ces projets "orphelins" (au nombre d'une quinzaine sur les 126 objets du fonds) seront supprimés à l'issue de l'inventaire s'il est confirmé qu'aucun document du fonds ne les représente.

Cotation et conditionnement:

- 401 IFA 1 à 27 : caisses d'archives (pièces écrites, photographies, plans réduits, plans pliés, dossiers de presse, etc.);

- 401 IFA 51 à 57 : cartons à dessins grand format;

- 401 IFA 100 à 379 : rouleaux de plans;

- 401 IFA 400 à 421 : maquettes.

Éliminations

Aucune élimination significative n'a été pratiquée.

Autres sources

Publications à partir du fonds

Madec (Philippe), Pélissier (Alain), "Adrien Fainsilber. La virtualité de l'espace. Projets et architecture. 1962-1988", Paris, Electa Moniteur, 1988, 127 pages.

Desmoulins (Christine), "Adrien Fainsilber et associés. 1986-2002", Paris, Editions Alternatives, 2003, 127 pages.

"Archives nativement numériques d’architecture : étude de faisabilité du traitement du fonds Adrien Fainsilber : rapport d'étude"/Cassandre Eveillard-Kervarrec, Sonia Gaubert, David Peyceré. Paris : Centre d’archives d’architecture du XXe siècle, 2011.

Autres références bibliographiques

"Concours de Villetaneuse", Le Carré bleu, n° 4, 1968.

"Concours de Viletaneuse", L'Architecture d'aujourd'hui, n° 137, avril-mai 1968.

"Centre universitaire de Villetaneuse", Le Moniteur, 17 oct. 1970.

"Villetaneuse", Créé, n° 13, janv.-fév. 1972.

"Villetaneuse", Techniques et architecture, n° 6, avril 1972.

"Villetaneuse", Equipement-Architecture intérieure, n° 16, juin 1972.

"Une université nouvelle. Université de technologie de Compiègne", Le Moniteur, 23 sept. 1972.

"Compiègne", Techniques et architecture, n° 295, déc.1973.

"Centre hospitalier d'Evry", Techniques et architecture, n° 301, nov.-déc. 1974.

"Une architecture de relations et de communication", n° 307, déc. 1975-janv. 1976.

"Compiègne, pôle central Jean-Mermoz", n° 183, janv.-fév.1976.

"Cellules de logements", Techniques et architecture, n° 312, déc. 1976, pp. 118-119.

"Concours de Cergy-Puisieux : immeuble de ville, Techniques et architecture, n° 323, fév.1979, p. 78.

"Concours de Cergy-Puisieux", Macadam, fév.-mars 1979;

"Agence d'un architecte au point M. La Défense", Le Mur vivant, n° 59, pp. 49-52.

"Centre hospitalier d'Evry-Ville nouvelle", Le Mur vivant, n° 62, pp. 32-38.

"Musée national des sciences et de l'industrie, Parc de la Villette", Techniques et architecture, n° 332, oct. 1980.

"Musée national des Sciences et de l'industrie", Le Moniteur, supplément au n° 46, 17 nov. 1980.

"Musée national des Sciences et de l'Industrie. Parc de la Villette", Macadam, n° 15-16, sept.-oct. 1980.

"Musée national des Sciences et de l'Industrie. Parc de la Villette", Architectes, n° 113, déc. 1980.

"Musée national des Sciences et de l'Industrie", De Architect (Pays-Bas), n° 3, mars 1981, pp. 67-71.

"Etudes préliminaires du MNSI", Domus (Italie), n° 630, juil.-août 1980.

"Saint-Quentin-en-Yvelines" [école maternelle, gymnase et logements], Le Mur vivant, n° 65, 1982.

"Agence de Nanterre et péniche Ituri", A + U (Architecture and Urbanism) (Japon), n° 143, août 1982.

"Musée des Sciences et de l'Industrie", A + U (Architecture and Urbanism) (Japon), n° 149, fév.1983, pp. 112-114.

"Aménagement de la péniche Ituri", Domus (Italie), n° 636, février 1983.

"Hôpital d'Evry", Le Moniteur, n° 8, 18 fév. 1983.

"Habiter la ville. Evry et Saint-Quentin-en-Yvelines", Techniques et architecture, n° 351, déc.1983-janv.1984, pp. 77-83.

"Salle hémisphérique", Techniques et architecture, n°353, avril-mai 1974, pp. 145-147.

"La Géode", A + U (Architecture and Urbanism) (Japon), n° 177, juin 1985, pp. 53-59.

"La Géode", Le Mur vivant, n° 77, 198, pp. 10-23.

"Adrien Fainsilber", Cimaise n° 178-179, nov.-déc.1985.

"Cité des Sciences et de l'Industrie", Techniques et architectures, n° 364, fév.-mars 1986.

"Cité des Sciences et de l'Industrie", Archi-Créé, n° 212, juil. 1986.

"Cité des Sciences et de l'Industrie", De Architect (Pays-Bas), oct. 1986, pp. 62-67.

"La Géode", Arca international (Italie), n° 1, nov.1986.

"Cité des Sciences et de l'Industrie", The Architectural Review (Royaume-Uni), n° 1078, déc.1986, pp. 31-39.

Musée des beaux-arts de Clermont-Ferrand : monument de modestie en mode majeur", D'Architectures, n° 34, avril 1993, pp. 14-17.

"La Flèche, Town-hall", in Fentress (Curtis W.), "Civic builders", Wiley-Academy, 1994.

"Civil service : town hall, la flèche, France", Architectural review, n° 1193, juil. 1996, pp. 36-39.

"A propos de culture... : Le musée d'art moderne et contemporain à Strasbourg, Le musée Guggenheim de Bilbao, Le musée d'art moderne de Stockholm", Formes et structures, n° 125, 3e trimestre 1997, pp. 38-45.

"Enveloppe (une) intelligente" (siège de l'UNEDIC), Arca international, n° 15, juil.-août 1997, pp. 16-21.

"Hôpital d'enfants de Purpan, Toulouse", Architecture méditerranéenne, n° 51, nov. 1998, pp. 221-228.

"Art moderne à Strasbourg, un air de famille", D'Architectures, n° 89, déc. 1998, pp. 22-23.

"Chantier : restructuration délicate pour un hôpital" (Institut mutualiste Montsouris), Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment, n° 4979, 30 avril 1999, pp. 54-55.

"Hôpital magistral" (Institut mutualiste Montsouris), L'Acier pour construire, n° 69, mars 2001, p. 8.

"Acier et beton mariés dans un hémicycle" (Hôtel du département du Haut-Rhin), Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment, 23 mai 2003, n° 519, pp. 71-73.

"Bibliothèque municipale à vocation régionale : Marseille", Architecture méditerranéenne, n° 59, juin 2003, pp. 41-44

"Une vitrine sur la ville" (biblothèque de la ville de Marseille, Arca international, n° 63, mars-avril 2005, pp. 88-89.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction