Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Gailhoustet, Renée (1929-). 248 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Renée Gailhoustet est née le 15 septembre 1929 à Oran (Algérie). Après avoir commencé des études de philosophie, elle s’inscrit en 1952 à l’Ecole nationale des beaux-arts de Paris dans l’atelier de Marcel Lods; elle y rencontre Jean Renaudie. Elle obtient son diplôme d’architecte en 1961.

En 1962, elle intègre l’agence de Roland Dubrulle (fonds d’archives conservé à l’Ifa) et travaille sur le plan de masse de la rénovation urbaine du centre d’Ivry-sur-Seine dont elle devient finalement, avec Jean Renaudie, architecte en chef.

Elle fonde sa propre agence en 1964. Conjointement à Jean Renaudie, elle propose un principe de construction en gradins à Ivry-sur-Seine. Par opposition au zoning et aux grands ensembles, Renée Gailhoustet préconise une architecture aux espaces et parcours diversifiés, portant ainsi une réflexion inédite sur la ville et le logement collectif.

A Ivry, Renée Gailhoustet construit, entre la fin des années soixante et le milieu des années quatre-vingt, les tours de logements Raspail, Lénine, Jeanne-Hachette et Casanova [Danielle-Casanova], l’ensemble Spinoza, ainsi que les constructions à gradins du Liégat et de Marat. Le quartier de La Maladrerie à Aubervilliers, réalisé de 1975 à 1984 avec un programme riche (logements, résidence pour personnes âgées, ateliers d’artistes, commerces), est une bonne illustration de sa conception de l’habiter. En offrant aux usagers une multiplicité de propositions spatiales, elle indique que «chaque habitant doit pratiquer la ville à sa manière» (L’Architecture d’aujourd’hui, 1981).

L’activité de Renée Gailhoustet est concentrée en grande partie dans la banlieue de Paris: Ivry-sur-Seine, Aubervilliers, mais aussi Saint-Denis (rénovation de l’îlot Basilique, 1981-1985), Villejuif, Romainville (maison de quartier, 1988), Villetaneuse. Elle réalise également deux opérations à La Réunion.

Renée Gailhoustet enseigne à l’Ecole spéciale d’architecture de 1973 à 1975.

Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages: «Eloge du logement» (Paris, Sodedat 93/Massimo Riposati,1993), «Des racines pour la ville» (Paris, Les éditions de l'Epure, 1998).

Notice révisée par Bénédicte Chaljub; voir également sa notice biographique sur Renée Gailhoustet sur le site internet du FRAC Centre (http://www.frac-centre.fr/public/collecti/ftcl01fr.htm).

Contenu du fonds

Le fonds d'archives de Renée Gailhoustet couvre toute la période d'activité de l'architecte, mais ne contient que des dessins sur calques, presque toujours des dessins d'exécution: projets en région parisienne, à La Réunion et autres.

S'y ajoute un carnet à dessins (concours pour la réhabilitation des "4000" à La Courneuve, esquisses au feutre sur calque, 1981 [le projet de Renée Gailhoustet reçoit le 2e prix au concours]).

Période couverte1963-1996
Importance matérielle1 tiroir de meuble à plans; 16 ml d'étagères à rouleaux.
Modalités d'entrée

Fonds donné par l'architecte à la direction des Archives de France et déposé au centre d'archives de l'Institut français d’architecture en mai 1999.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Repérage complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en traitement de texte
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

Repérage par Bénédicte Chaljub, sans contrôle du centre d'archives, vers 2002 (quelques documents à la main mis à plat à cette occasion); repérage partiel communiqué par elle en juin 2004.

Auteurs principaux Bénédicte Chaljub sous la direction de David Peyceré
Chargé du suivi

David Peyceré

Date de mise à jour2004-06-01
Organisation - Classement

L'instrument de recherche associé au fonds est plus une liste de plans qu'un repérage à proprement parler : les tubes eux-mêmes ne sont pas référencés et ne sont identifiés que par les indications de l'agence (ce qui ne facilite pas leur accessibilité). Il ne contient pas de liste synthétique des projets représentés. L'ensemble est cependant présenté de façon logique.

Éliminations

Aucune élimination significative n'a été pratiquée.

Autres sources

Archives de même origine

FRAC Centre. Environ 1600 dessins, 3 maquettes

et des archives graphiques, don de l'architecte (détail des projets disponible sur le site http://www.frac-centre.asso.fr/public/collecti/ftcl01fr.htm).

Centre Georges-Pompidou, MNAM/CCI: 2 maquettes du projet de rénovation du centre-ville d'Ivry-sur-Seine, données en 2003 par la Ville d'Ivry-sur-Seine; n° d'inv.: AM 2003-2-154 et AM 2003-2-153.

Autres sources d'archives

Cité de l’architecture et du patrimoine. Centre d'archives d'architecture du XXe siècle : dans le fonds "Documentation Ifa: divers" (139 IFA), voir le chapitre intitulé : "Documents Ivonne Rossi-Cottin : ZAC du secteur Basilique à Saint-Denis".

Publications à partir du fonds

Chaljub (Bénédicte). "Les œuvres des architectes Jean Renaudie et Renée Gailhoustet, 1958-1998. Théorie et pratique", thèse dirigée par Henri Bresler, université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, école doctorale Ville et environnement, 2007. 2 volumes en 4 tomes.

Chaljub (Bénédicte). "Renée Gailhoustet en ses terrasses", AMC, n° 180, juin- juillet 2008, p.118-124.

Chaljub (Bénédicte). "La politesse des maisons. Renée Gailhoustet architecte". Arles: Actes Sud, collection l’Impensé. 2009.

Autres références bibliographiques

Mathieu (Marie-Thérèse). "Ivry, 4 rue Raspail, 96 logements ILN", Recherche et architecture, n° 1, 1970, p. 22-36.

"Bibliothèque enfantine Pablo-Neruda à Ivry-sur-Seine", Architecture française, n° 377/378, janvier-février 1974, p.52-53.

Noviant (Patrice). "Saint-Denis, la ZAC du secteur basilique", AMC, Architecture mouvement continuité, n° 43, novembre 1977, p. 58 à 78.

Gailhoustet (Renée). "Quartier de la Maladrerie, Aubervilliers", L'Architecture d'aujourd'hui, n° 215, juin 1981, p. 86 et 87.

"Ivry, rénovation urbaine", AMC, Architecture mouvement continuité, avril 1986, n° 11, p. 70-71.

Lucan (Jacques). "France Architecture 1965-1988". Paris: Electa/éditions du Moniteur, 1989, p. 59-61.

Gailhoustet (Renée). "Des racines pour la ville". Paris: éditions de l'Epure, 1998.

Gailhoustet (Renée). "L'observatoire de la ville"/ interview Isabelle Valade. [S.l.]: éditions Ne pas plier, 1999.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction

Documents biographiques : Renée Gailhoustet dans son jardin du Liégat, juin 2008 (cliché Gaston Bergeret). [Collection particulière]

Documents biographiques : Renée Gailhoustet dans son jardin du Liégat, juin 2008 (cliché Gaston Bergeret). [Collection particulière]

1975-1984. La Maladrerie, Aubervilliers : pers., 31 janv. 1979.

1975-1984. La Maladrerie, Aubervilliers : pers., 31 janv. 1979.

Rénovation de l'ïlot 1 centre ville, Ivry-sur-Seine: plan masse. Echelle 1/500e. 3 mai 1972.

Rénovation de l'ïlot 1 centre ville, Ivry-sur-Seine: plan masse. Echelle 1/500e. 3 mai 1972.

Rénovation urbaine, Ivry-sur-Seine : plan masse général dressé par Dubrulle (éch. 0,001 PM), 30 déc. 1964.

Rénovation urbaine, Ivry-sur-Seine : plan masse général dressé par Dubrulle (éch. 0,001 PM), 30 déc. 1964.


Tour Lénine, Ivry-sur-Seine : aménagement terrasse accessible (éch. 0,02 PM), décembre 1969.

Tour Lénine, Ivry-sur-Seine : aménagement terrasse accessible (éch. 0,02 PM), décembre 1969.

Tour Lénine, Ivry-sur-Seine : élévation de la façade est.

Tour Lénine, Ivry-sur-Seine : élévation de la façade est.


Documents liés au fonds