Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Pinsard, Pierre (1906-1988). 058 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Peintre, décorateur et architecte, Pierre Pinsard est né le 23 novembre 1906 à Paris et décédé en 1988.

Il doit abandonner ses études secondaires à la mort de son père en 1921. Proche du milieu artistique de Montparnasse (1921-1926), il commence son activité chez Francis Jourdain, Jean Dunand, Raoul Dufy et Louis Sognot à l’Atelier Primavera, et étudie à l'école des Arts décoratifs. Auteur de somptueux tissus peints, chargé de la décoration et de l’architecture intérieure des expositions des grands magasins du Printemps, il illustre également les "Petits contes nègres pour les enfants des blancs" de Blaise Cendrars.

Un séjour en Europe centrale pour L'Architecture d'Aujourd’hui aboutit à la rédaction du numéro de la revue consacré à l'architecture moderne en Tchécoslovaquie (1933).

Après quelques années passées dans l'agence d'André Lurçat (jusqu'en 1939; des collaborations sont évoquées sur les projets de l'école Karl-Marx à Villejuif et de l'hôtel Nord-Sud à Calvi, peut-être en fait sur les projets d'extension de ces édifices), il produit son premier projet propre en 1936 (modifications à l'abbaye de La Trappe à Bricquebec, Manche). Son activité d'architecte indépendant ne commence cependant qu'après la Seconde Guerre mondiale et son agrément à l'Ordre des architectes en 1948. S'il aborde l’architecture hospitalière à Paris (service de rhumatologie de l’hôpital Lariboisière, 1952, Institut de stomatologie de la Salpêtrière, 1962) et l’architecture domestique (500 logements, Le Chambon-Feugerolles, 1952-1959, nombreuses maisons), Pinsard se spécialise surtout dans l’architecture religieuse. Il s’inscrit dans le mouvement de renaissance de l’art sacré qui s’élabore après 1945 avec plusieurs couvents (couvent dominicain de Lille, avec Neil Hutchison, 1952-1965), des chapelles privées et des églises: basilique souterraine Saint-Pie-X de Lourdes (Hautes-Pyrénées, 1958-1966, avec André Le Couteur et Pierre Vago), églises Notre-Dame-de-la-Route-Blanche à Ségny (Ain, 1952), Sainte-Elisabeth à Massy (Essonne, 1962), Saint-Luc à Nantes (1968), Saint-Jean-Porte-Latine à Antony (Essonne, 1967), église d'Armbouts-Cappel (Nord, 1963). A la suite des directives du concile Vatican II, Pinsard élabore un vocabulaire architectural propre et développe une esthétique fondée sur la pureté des volumes, sur la banalité des matériaux.

Membre d'organismes professionnels comme l'UAM (dès 1937), le Cercle d'études architecturales (1958-1959) et l'Académie d'architecture (réception officielle en 1969), il enseigne également à l'Ecole des beaux-arts de Paris, pendant cinq ans, et à l’Ecole supérieure d’architecture de Tournai (1956-1981).

Fiche biographique et bibliographique complémentaire

Contenu du fonds

Les archives de Pierre Pinsard couvrent l'ensemble de sa carrière, de 1930 à 1983. Contenant pièces écrites, documents graphiques, photographies et documentations, ce fonds comprend pièces personnelles et professionnelles, ainsi qu'un ensemble significatif de projets et réalisations architecturales. Elles ne contiennent rien, en revanche, sur l'activité artistique et picturale de Pinsard dans l'entre-deux-guerres.

Période couverte1930-1983
Importance matérielle39 ml de dossiers, 2 tiroirs de meuble à plans, 2 ml de rouleaux, 1 ml de plaques de verre.
Modalités d'entrée

Fonds donné à la direction des Archives de France et déposé au centre d'archives de l'Ifa par la famille de l'architecte, en juillet 1988.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

Magalie Génuite (étudiante en DEA d'histoire de l’art) : repérage puis inventaire du fonds, 1998-1999.

Révisions Sonia Gaubert, 2008.

Auteurs principaux Magalie Génuite sous la direction de David Peyceré et Sonia Gaubert
Chargé du suivi

David Peyceré et Sonia Gaubert

Date de mise à jour1999-01-15
Organisation - Classement

L’inventaire, saisi dans la base de données du centre d’archives de l’Ifa Archivecture, présente d’abord les pièces personnelles et professionnelles, puis les projets datés dans l’ordre chronologique, enfin les projets non datés.

Les dates extrêmes des projets sont celles des premiers et derniers documents conservés dans les archives, et ne correspondent pas toujours à la livraison, dont la date est mentionnée par ailleurs si elle est connue.

Rédaction. Les conventions suivantes ont été employées :

- "réception": procès-verbaux de réception provisoire et/ou définitive.

- "CR de chantier" : comptes rendus ou procès-verbaux de réunions de chantier.

- "dossier de marché" ou "d’appel d’offres" : ces dossiers contiennent, s’ils sont complets, les plans, cahiers des charges et des clauses administratives, destinés aux entreprises, les soumissions, les listes d’entreprises soumissionnaires et retenues, les procès-verbaux d’ouverture des plis.

- "dossier de permis de construire" : à la fois pièces écrites (notice de présentation, devis estimatif, etc.) et plans d’architecte.

- "plans, détails" ou "plans, plans de cellules" : dans ces expressions, « plans » désigne le jeu complet des plans, coupes, élévations.

Il convient de ne tenir aucun compte de la mention “À déterminer” qui précède la description des articles.

Abréviations:

- CR : compte rendu.

- NB : noir et blanc.

- N.d. : Non daté.

- PC : permis de construire.

- VRD : voirie et réseaux divers.

Cotation et conditionnement:

- 58 IFA 1-170: boîtes de documents;

- 58 IFA 200-203: photographies;

- 58 IFA 300-309: boîtes de rouleaux;

- 58 IFA 400-414: pochettes de documents.

Éliminations

Aucune élimination significative n'a été pratiquée.

Autres sources

Autres sources d'archives

Archives municipales de Bourg-en-Bresse (église Saint-Pierre-Chanel, quartier La Reyssouze) ?

Archives diocésaines.

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle: fonds des Dossiers d'œuvres de la direction de l'Architecture et de l'Urbanisme, 133 IFA, dossier DAU n° 34 (cotes: 133 IFA 209/12).

Publications à partir du fonds

Dion (Mathilde). "Notices biographiques d'architectes français". Paris : IFA/Archives d'architecture du XXe siècle, 1991. 2 vol. (rapport dactyl. pour la dir. du Patrimoine).

Lebrun (Pierre). "Le couvent des dominicains de Lille, 1952-1965". Université Lille III, 1993 (mémoire de maîtrise), 4 vol.

Génuite (Magalie), "Pierre Pinsard (1906-1988), architecte de l'ascèse", Colonnes, n° 13, avril 1999, p. 8-11 (suivi de l'inventaire du fonds).

Génuite (Magalie), "Le langage sacré de l'architecture: l'architecture religieuse de Pierre Pinsard (1945-1975)", Mémoire de DEA, Bruno Foucart et Françoise Hamon (dir.), Paris, Université Paris IV, 1999, 2 vol. (89 et 95 pp.).

Lebrun (Pierre). "Polyvalence des locaux, mobilité des cloisons et du mobilier liturgique: des procédés pour installer l'église dans la dynamique sociale". Rapport dactyl., juin 2000.

Autres références bibliographiques

"Pierre Pinsard, le bâtisseur d'églises", La Tribune de Lausanne, 8 juillet 1962.

"Chapelle dans un carmel, Amiens", Le Moniteur architecture, AMC, n° 66, no. 1995, pp. 14-17.

Petit (Frédérique), "La Matière et l'art sacré: quatre lieux de prière conçus et construits par Pierre Pinsard, architecte". Paris: Ecole d'architecture de Paris-Belleville, 2002 (mémoire).

CAUE 17. "Renouveau de l'architecture sacrée à la reconstruction". Rencontres nationales, sept. 2003, Royan. Paris: CAUE 17, 2004.

Bulletin des Amis de Jean Prouvé, n° 21-22, déc. 2005.

"Groupe scolaire de l'avenue Karl-Marx à Villejuif, réalisé pour la municipalité par André Lurçat architecte DPLG…". Paris, Editions de l'Architecture d'aujourd'hui, s.d.

ECRITS DE PIERRE PINSARD

"Meubles modernes en métal, présentés par Pierre Pinsard [texte imprimé]". Paris: A. Calavas, (1930).

L'Architecture d'aujourd'hui, n° 5, juin 1933 (numéro spécial L'architecture moderne en Tchécoslovaquie)

"Cinéma à Prague, Kysela, architecte", L'Architecture d'aujourd'hui, n° 7, oct. 1933.

"Naissance et évolution d'un projet", L'Architecture d'aujourd'hui, n° 81, déc. 1958-janv. 1959.

"Art sacré et architecture contemporaine", actes du colloque de l'Institut supérieur Saint-Luc à Gand, déc. 1960.

"Über den neuen Kirchenbau in Frankreich", Das Münster, n° 9/10, 1960.

"Der neue Kirchenbau in Frankreich", "Kirchenbau heute, Arena-Bild-Taschenbuch", vol. 5, 1962.

"Tendances de l'architecture sacrée en France", Architecture 66, n° 71/72, juil.-août 1966.

"Musique et architecture", Bulletin de l'Académie d'architecture, n° 64, 1974.

"Les églises modernes: Architecture et décoration ", Paris [?]: Les Cahiers de recherche et de débat/éditions du Centre catholique des intellectuels français, n.d.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction

Documents liés au fonds