Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Prieur, François (1921-2002). 375 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

François Prieur est né le 29 décembre 1921 à Paris, et décédé en 2002.

Il entre à l’Ecole des beaux-arts après la guerre, dans l'atelier Leconte.

Diplômé en 1950, il participe à la Reconstruction en tant qu'adjoint de Georges-Henri Pingusson, qui est alors architecte en chef pour la Moselle et qui va élaborer les plans d'urbanisme de Metz, Sarreguemines et Brey. Prieur est chargé de la reconstruction du village sinistré de Walwis, et commence alors à s'intéresser au logement social.

De 1955 à 1961, il dirige pour le ministère de la Construction l’atelier d’urbanisme du Service d’aménagement de la région parisienne (qui deviendra l’IAURIF). Il dresse dans ce cadre les plans des principaux développements urbains de la région Ile-de-France, intervenant sur près d’une centaine de communes, notamment à Mantes et dans la vallée de Chevreuse.

De 1963 à 1979, François Prieur réalise, en tant qu’architecte en chef et en association avec Robert Camelot, le plan de la ville nouvelle des Ulis dans l’Essonne (35000 habitants). Il y travaille longtemps et y réalise les bâtiments principaux (poste, école et centre commercial).

Il dresse les plans d’urbanisme d’Angoulême et de la Rochelle en 1960. En 1972, il devient architecte conseil du ministère de l’Equipement. Entre 1975 et 1980, il est chargé de diriger la rénovation du plateau de Vanves.

Il est par ailleurs maire de Milon-la-Chapelle, où il réside, et co-fondateur du parc naturel de la vallée de Chevreuse.

A partir du début des années 1970, parallèlement à son activité en Fance, François Prieur travaille en Algérie et au Maroc.

Le ministère de l’Intérieur algérien lui confie le contrôle des projets concernant les nouvelles préfecture (1970-1975), et il réalise le plan d’urbanisme de plusieurs villes algériennes et des bâtiments publics.

En 1972, au Maroc, il est chargé d’étudier l’urbanisation de la côte méditerranéenne dans le secteur de la Restinga, pour le ministère du Tourisme, et y réalise un équipement sportif.

Il collabore de 1980 à 1987 avec Michel Pinseau, architecte du roi Hassan II, pour établir le schéma directeur d’aménagement urbain de Casablanca et l’étude de rénovation de l’ancienne médina.

En 1983, il réalise le complexe administratif (préfecture) d’Ain Chock et l’étude de la ville nouvelle de Nassim-Ain Chock (120 000 habitants). Il élabore encore, au Maroc, le plan d’urbanisme des communes de Hay Hassani, Dar Bouazza, Sidi Belyout, Bouskara et Hay Mohammedi, et le schéma directeur de la ville de Fès, entre 1987 et 1992. Sur ces projets, voir le petit fonds Michel Pinseau (340 AA) également conservé au centre d'archives de la Cité de l’architecture et du patrimoine.

Après avoir été répartie entre plusieurs locaux à Paris, son agence est regroupée dans le château de Milon-la-Chapelle, dans la vallée de Chevreuse, à la fin des années 1970. Réduisant son volume d’activité dans les années 1990, Prieur installe l’agence dans les communs réaménagés du château, à côté de son logement.

Contenu du fonds

Le fonds concerne essentiellement les projets (notamment marocains) des années 1980 et 1990. Les albums rendent compte de certains projets ou recherches plus anciens (urbanisme). À cela près, le fonds est pratiquement muet sur les premières décennies d’exercice de F. Prieur.

Les archives des projets marocains encore en cours à la mort de F. Prieur ont été confiées par la famille à son associé marocain.

Période couverte1980-2000
Importance matérielle25 ml de dossiers, 15 ml de rouleaux, 3 maquettes, environ 50 albums.
Modalités d'entrée

Fonds donné à la direction des Archives de France en septembre 2002 et déposé au centre d'archives de l'Ifa (transfert matériel en avril 2003) par l'épouse de l'architecte.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Repérage complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en traitement de texte
Accessibilité

Non

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Fonds conservé dans un dépôt extérieur.

Historique du traitement

Frédéric Chèvre, Nadir Boulacheb et David Peyceré: repérage effectué dans l’agence en trois jours (nov. 2002 et mars 2003) .

Auteurs principauxsous la direction de David Peyceré
Chargé du suivi

David Peyceré

Date de mise à jour2003-03-30
Organisation - Classement

Repérage (consultable au Centre).

Cotation et conditionnement:

- caisses 1 à 46;

- tubes 1 à 174 : rouleaux de plans;

- non cotés : albums;

- non cotés : panneaux;

- non cotées : maquettes.

Éliminations

Aucune élimination significative n'a été pratiquée.

Autres sources

Autres sources d'archives

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle: fonds Michel Pinseau, 340 AA.

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle, dans le dossier administratif du fonds: discours de Bernard Desmoulins sur François Prieur lors de son installation à l'Académie d’architecture, 20 novembre 2003 (éléments bio, documents, lettres).

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction

Années 1980. Quartier d’Aïn-Chock, Casablanca : plan d’urbanisme.

Années 1980. Quartier d’Aïn-Chock, Casablanca : plan d’urbanisme.

Aménagement du port de plaisance, Fécamp : maquette du bâtiment (éch. 1/200e), n.d.

Aménagement du port de plaisance, Fécamp : maquette du bâtiment (éch. 1/200e), n.d.

Lotissement de maisons jumelées, non localisé : maquette d'ensemble (éch : 1/200e), n.d.

Lotissement de maisons jumelées, non localisé : maquette d'ensemble (éch : 1/200e), n.d.

Ensemble de logements individuels en bandes, non identifiés, Maroc : maquette d'ensemble (éch. 1/500e), n.d.

Ensemble de logements individuels en bandes, non identifiés, Maroc : maquette d'ensemble (éch. 1/500e), n.d.