Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Raymond, Antonin (1888-1976). 441 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Antonin Raymond (Antonín Reimann) est né le 10 mai 1888 à Kladno (République tchèque) et mort le 21 novembre 1976 à New Hope (Pennsylvanie).

Architecte tchèque qui vécut et travailla aux États-Unis et au Japon, et qui participa aux débuts de l'architecture moderne au Japon, Antonin Raymond est lié à la France par ses rapports étroits avec l'œuvre de Le Corbusier et celle d'Auguste Perret.

Il étudie à l'Université technique de Prague jusqu'en 1909, puis se rend aux États-Unis en 1910. Il travaille pour Cass Gilbert puis, à partir de 1916, pour Frank Lloyd Wright à Taliesin, notamment sur le projet de l'Hôtel impérial de Tokyo. Il décide ensuite de rester au Japon, où il dessine plusieurs bâtiments pionniers du modernisme en béton armé, notamment une chapelle très fortement inspirée des églises des frères Perret au Raincy et à Montmagny, pour l'école chrétienne des femmes, à Tokyo (1934-1937). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il retourne vivre aux Etats-Unis où il crée en 1945 un bureau d'architecture à New York, avec l'architecte slovaque Ladislav Leland Rado (1909-1993), l'agence Raymond & L. L. Rado. Après 1948, il voyage de nouveau au Japon, où il demeure jusqu'en 1973, avant de se retirer aux Etats-Unis.

En 1956, il reçoit la Médaille d'honneur de l'American Institute of Architects (AIA) et, en 1964, un Rayon d'or avec ruban de l'Ordre du soleil levant du Japon.

Il était l'époux de la designer d'origine franco-suisse Noémi Pernessin.

(D'après Wikipédia, mars 2015).

Contenu du fonds

Quelques dessins concernant l'agrandissement et les transformations de l'ambassade de France à Tokyo et du bâtiment du Conseiller (dans l'ambassade).

Période couverte1929
Importance matérielleUne dizaine de tirages de plans.
Modalités d'entrée

Don de Marguerite Allain-Launay, née de Martel (petite-fille de Damien de Martel, ambassadeur de France à Tokyo) au Service interministériel des Archives de France en mai 2014.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «DAF/Cité de l'Architecture et du Patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation de ce fonds.

Historique du traitement

Inventaire, Marcos Carvalho-Canto, fév. 2015.

Auteurs principaux Marcos Carvalho-Canto sous la direction de David Peyceré, Sonia Gaubert
Chargé du suivi

David Peyceré, Sonia Gaubert

Date de mise à jour2015-02-16
Organisation - Classement

Cotation et conditionnement: 441 IFA 1 : 1 pochette de doc. à plat (jusqu'à 90x125 cm).

Éliminations

Aucune élimination n'a été pratiquée.

Autres sources

Archives de même origine

Centre des Archives diplomatiques de Nantes, CADN (ministère des Affaires étrangères). Fonds Damien de Martel, haut-commissaire français en Syrie et au Liban (1933-1939), série 3AE. (Les documents constituant le fonds Antonin Raymond 441 IFA ont été séparés de ce fonds avant son don au CADN par la petite-fille de Damien de Martel en 2015; le fonds contient aussi des dossiers relatifs aux missions précédentes de De Martel, notamment en tant qu'ambassadeur au Japon.)

Autres références bibliographiques

Vendredi-Auzanneau (Christine), "Aux origines du béton au Japon : Antonin Raymond à travers la presse architecturale et un fonds d'archives inédit", Livraisons d'histoire de l'architecture. n°2, 2e semestre 2001. pp. 89-113. (url : /web/revues/home/prescript/article/lha_1627-4970_2001_num_2_1_885).

Vendredi-Auzanneau (Christine), "Antonin Raymond, un architecte occidental au Japon : 1888-1976". Paris : Picard, 2012.

Gloaguen (Yola). "Les villas réalisées par Antonin Raymond dans le Japon des années 1920 et 1930 - Une synthèse entre modernisme occidental et habitat vernaculaire japonais". Paris : Ecole pratique des hautes études, 2016 (thèse de doctorat, dir. Nicolas Fiévé).

Haut de page Revenir en haut de la page