Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Vago, Joseph (1877-1947). 361 AA

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Joseph Vago (József Vágó) est né à Nagyvárad, en Transylvanie (aujourd'hui Oradea, Roumanie), le 24 décembre 1877, et mort à Salies-de-Béarn le 7 juin 1947. Il fait ses études d’architecture à l’université de Budapest dont il est diplômé en 1900.

Il travaille ensuite dans l’agence d’Ödön Lechner, l’instigateur du mouvement Sécession, équivalent de l’Art nouveau pour la Hongrie, et chez Sigismond Quittner. Selon ses contemporains, il aurait dans cette dernière agence, dressé les plans de l’immeuble Gresham, considéré comme exemplaire du renouveau de l’architecture hongroise d’avant 1914. Le projet pour la caserne de gendarmerie de Nagyvarad qu’il établit en 1913, sur un plan caractéristique en Y, correspond à une nouvelle approche de ce type de programme qui traditionnellement se concevait sous la forme de grands rectangles alignés. Ses façades, dépouillées de tout ornement, témoignent de l’influence de l’esthétique fonctionnaliste de la Neue Sachlichkeit.

Joseph Vago travaille encore quelques années en association avec son frère aîné, Laszló, puis, après Première Guerre mondiale, il quitte la Hongrie pour Rome. Il construit, via Sistina, une villa d’esprit résolument moderne mais qu'il transformera peu après dans un style néo-baroque romain. A Rome également, il établit un projet de logements sociaux. Cherchant à renouveler ce type de programme, il propose des appartements à deux niveaux superposés avec loggias dans les étages et terrasse pour le dernier niveau.

En 1926, il participe au concours pour le Palais des Nations à Genève. Il est l'un des quatre lauréats choisi pour établir le projet définitif. Il participe également au concours pour la construction du parlement d’Ankara où il remporte le second prix. En 1930, il publie en hongrois un livre sur l’architecture et l’urbanisme, A travers les villes, dont le manuscrit de la traduction française est conservé à l’Institut français d’architecture. Etabli à nouveau à Budapest, il se consacre à des projets d’aménagement de la ville, et publie, en 1936, «La reconstruction artistique de Budapest». Au début de la Seconde Guerre mondiale, il s'établit en France, à Salies-de-Béarn.

Contenu du fonds

Quelques dessins à l'encre de Chine illustrants des projets de l'architecte, notamment des villas en Hongrie et à Rome.

Période couverte1913-1924
Importance matérielle7 dessins.
Modalités d'entrée

Dépôt de l'Académie d'architecture en février 2000 (convention de dépôt du 7 mars 2001).

Historique de la conservation

Dessins donnés par Pierre Vago, fils de l'architecte, à l'Académie d'architecture, le 8 mars 1984.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «Académie d'architecture/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

Marcos Carvalho-Canto: inventaire, décembre 2005.

Auteurs principaux Marcos Carvalho-Canto sous la direction de Sonia Gaubert
Chargé du suivi

Sonia Gaubert

Date de mise à jour2005-12-26
Organisation - Classement

Cotation et conditionnement:

- 361 AA 1: boîte de documents (jusqu'à 26 x 37 cm).

Éliminations

Aucune élimination n'a été pratiquée.

Autres sources

Archives de même origine

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle: fonds Joseph Vago, 65 IFA.

Musée national de Budapest (Hongrie).

Publications à partir du fonds

Académie d'architecture: catalogue des collections, vol. II: 1890-1970, pp. 403-406.

Autres références bibliographiques

Divers articles dans L'Architecture d'aujourd'hui entre 1912 et 1939; nécrologie dans le n° 12, juillet 1947.

Nadai (Paul), "Un précurseur : Joseph Vago", L'Architecture d'aujourd'hui, n° 5, avril-mai 1931, p. 5-9.

Vago (Pierre), "Joseph Vago", L'Architecture d'aujourd’hui, n° 11, 1947, p. 129.

Gerle (János), Kovács (Attila), Makovecz (Imre), "L’architecture hongroise du début du siècle". Budapest, 1990, ill. (en hongrois).

"Architectures françaises outre-mer"/dir. M. Culot et J.-M. Thiveaud. Paris: Ifa ; Caisse des dépôts et consignations; Liège: Mardaga, 1992.

Courtau (Catherine), "Le Palais des nations. Le siège européen de l'organisation des Nations-Unies, construit entre 1929 et 1937 par Henri-Paul Nénot, Julien Flegenheimer, Carlo Broggi, Camille Lefèvre et Joseph Vago", Faces, n° 36, été 1995.

Lambrichs (Anne). "Jozsef Vago". Paris : Université de Paris-IV, Paris-Sorbonne, 1997 (mémoire de DEA en histoire de l'Art/dir. Fr. Hamon et Bruno Foucart).

Lambrichs (Anne). "Jozsef Vago (1877-1947) : un architecte hongrois entre l'Art nouveau et le Mouvement moderne". Paris : Université de Paris IV Sorbonne, 2000 (thèse d'histoire de l'art).

Lambrichs (Anne). "József Vágó: un architecte hongrois dans la tourmente européenne". Belgique: Archives d'architecture moderne, 2003.

Ragot (Gilles) , "Pierre Vago", in Jean-Paul Midant, (dir.), Dictionnaire de l’architecture du XXe siècle. Paris, 1996, p. 909.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction