Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Valensi, Victor (1883-1977). 024 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Victor Valensi est né en 1884 et décédé en 1977.

Elevé dans une famille de notables tunisois – son père, Raymond, ingénieur, a été maire de Tunis –, Victor Valensi fait ses études d’architecture à l’Ecole des beaux-arts de Paris, où il obtient son diplôme d’architecte en 1913. Devenu architecte du gouvernement tunisien, il soumet en 1920 à la municipalité de Tunis un projet d’aménagement, d’embellissement et d’extension de la cité, dans lequel il propose un réaménagement global de la ville neuve et une préservation de la ville traditionnelle. Il est également l’architecte du pavillon de la Tunisie à l’Exposition des arts décoratifs (1925) et à l’Exposition coloniale (1931), à Paris. Il publie en 1923 un ouvrage aux éd. Charles Massin (Paris), "L'Habitation tunisienne". En 1937, il réalise à Paris le village tunisien de l’Exposition universelle. Son œuvre bâtie en Tunisie comprend essentiellement des maisons individuelles dans la banlieue de la capitale, à Gammarth, à Carthage ou à Sidi Bou Saïd. La synagogue d’Osiais à Tunis, av. de Paris, est le seul édifice public d’importance réalisé par l’architecte. Pratiquant à titre libéral jusqu’à la fin de sa vie, il est le père de la tradition domestique tunisienne contemporaine, ayant su allier avec beaucoup de talent, de finesse et de modestie les typologies modernes aux éléments décoratifs spécifiques de l’architecture traditionnelle tunisienne.

D'après la notice de Serge Santelli dans "Dictionnaire de l'architecture du XXe siècle", IFA/Hazan, 1996.

Contenu du fonds

Villa à Sidi Bou Saïd (Tunisie): installation du chauffage (annotations [années soixante?] sur un plan de RDC [années vingt à cinquante?]).

Importance matérielle1 document graphique
Issu du fonds

Marmey, Jacques (1906-1988)

Modalités d'entrée

Le "fonds" Valensi est extrait du fonds Jacques Marmey, déposé par la famille Marmey à l'Institut français d’architecture en 1982 et donné à la direction des Archives de France en mars 1990.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

S. Gaubert : inventaire, mai 1990.

Auteurs principaux Sonia Gaubert sous la direction de Gilles Ragot
Chargé du suivi

Gilles Ragot

Date de mise à jour1990-05-16
Organisation - Classement

Cotation et conditionnement:

- 24 IFA 1 : pochette de documents à plat (jusqu'à 90x125 cm).

Éliminations

Aucune élimination n'a été pratiquée.

Autres sources

Publications à partir du fonds

"Archives d'architecture du XXe s.". Paris: IFA/Archives d'architecture du XXe siècle; Liège: Mardaga, 1991.

Autres références bibliographiques

Ben Nessib (Slim). "La maison tunisienne face à la modernité". Darnétal: Ecole d'architecture de Normandie, janvier 1989 (TPFE, dir. Paul Revert).

"Architectures françaises outre-mer"/dir. M. Culot et J.-M. Thiveaud. Paris: IFA; Caisse des dépôts et consignations; Liège: Mardaga, 1992.

Kenzari (Bechir). "The Architects of the "Perchoir" and the Modernism of Postwar Reconstruction in Tunisia", Journal of Architectural Education, n° 59 (3), p. 77–87.

ECRITS DE VICTOR VALENSI

Valensi (Victor). L’Habitation tunisienne. Paris: Ch. Massin et Cie, 1923.

Haut de page Revenir en haut de la page