Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Bossu, Jean (1912-1983). 192 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Jean Bossu est né à Nesles-la-Vallée (Val-d’Oise) le 17 mai 1912 et mort en 1983.

Fils cadet d’un couple d’artistes, il entre très jeune à l’école des Arts appliqués puis à l’école des Arts décoratifs, de 1927 à 1929.

Il rejoint l'atelier Le Corbusier, qui le considère comme l’un de ses meilleurs élèves, et y reste quatre ans: il dessine notamment les "grecques" du plan Voisin, participe aux projets du Centrosoyouz, de la Cité du refuge de l’Armée du salut, du concours pour le palais des Soviets à Moscou, aux projets d’urbanisme pour Alger et Nemours, à l’étude de la Ville radieuse.

En 1932 il participe à l’exposition de l’UAM (meubles, projet urbain "Refaire les poumons de Paris", maison au bord d’un lac).

Il multiplie les stages chez les grands architectes (Chareau, Nelson, Mallet-Stevens, Roux-Spitz), passe deux ans chez Perret (535 AP) de 1933 à 1935. Les événements l'amènent ensuite à voyager: il travaille à Moscou auprès d'André Lurçat (533 AP), puis, en 1938, part faire des relevés pour Le Corbusier en Algérie, dans la vallée du M’zab, et plus spécialement à Ghardaïa. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe aux enquêtes du musée des Arts et traditions populaires avec Charles-Henri Rivière et Urbain Cassan (062 IFA). Cette enquête et la découverte de Ghardaïa marquent profondément son parcours architectural, qui prend à partir de la Reconstruction un tour singulier, l’éloignant progressivement des dogmes modernes.

Diplômé de l'Institut d'urbanisme de Paris en 1942, architecte du ministère de la Reconstruction et de l’urbanisme pour la Loire-Atlantique, Bossu participe à la Reconstruction, notamment aux côtés de Paul Dufournet (211 IFA, 293 AA) (village témoin du Bosquel et cité des cheminots de Tergnier).

A partir de 1950, il construit de nombreux logements et équipements à Madagascar, aux Comores et à La Réunion.

Gérald Hanning l'introduit auprès de l'administration algérienne, pour laquelle il réalise ses œuvres majeures, notamment la reconstruction d’Orléansville (El Asnam) ravagée par un tremblement de terre en 1954 (la ville est à nouveau détruite en 1980).

Avec des projets théoriques comme celui de l’Artère résidentielle (1960-1966), véritable invention typologique où il propose le redoublement de la barre corbuséenne pour constituer entre deux un espace fortement urbain – réconciliation de la Cité radieuse et de la rue –, et des réalisations comme la préfecture de Tiaret (1966-1970) ou l’immeuble des Domaines à Alger (1969-1973), Bossu s’affirme comme un architecte qui aurait pu incarner sur la scène architecturale une modernité plus subtile, éminemment urbaine.

A son retour en France, il est nommé architecte en chef de la ZUP de Fleury-les-Aubrais (Loiret). Il mène ensuite quelques projets au Maroc et à Djibouti.

Il enseigne de 1964 à 1972, à la suite de la démission de Marcel Lods (atelier extérieur de l’ENSBA, rue Jacques-Callot qu'il partage avec l'ingénieur Miroslav Kostanjévac [406 IFA]).

Il est aussi membre fondateur d'UP5, en 1968, avec G.-H. Pingusson (046 IFA) et François Bigot.

Son associé Fabien Vienne (434 IFA), qui monte en 1950 l'agence Bossu agence de La Réunion, ouvre ultérieurement une agence propre dont les archives sont également déposées à l'IFA.

Contenu du fonds

Le fonds est celui de l'agence parisienne de l'architecte.

Il couvre toute la carrière de l’architecte mais comporte quelques lacunes essentiellement concernant la première période de l’œuvre (années quarante): ainsi ne trouve-t-on quasiment aucun témoignage du passage de Bossu à l’agence Le Corbusier.

La plupart des projets réalisés sont bien documentés, mais les documents de suivi de chantiers manquent le plus souvent.

On décompte dans le fonds 527 projets identifiés, 33 projets non identifiés, et 16 unités de type "pièces personnelles".

L'île de La Réunion apparaît comme la région la plus représentée, puisque la moitié des projets du fonds la concernent.

Période couverte1931-1983
Importance matérielle23 ml de dossiers, 7 tiroirs de meuble à plans, 15 ml de rouleaux, 13 boîtes (55 x 65 cm) de photos, 49 maquettes.
Modalités d'entrée

Don par les enfants de l’architecte à la direction des Archives de France et dépôt au centre d'archives de l’Ifa en juillet 1992, complété en 1996, en 2006 (maquettes en plâtre) et en 2010 (quelques maquettes).

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

Le classement s’est effectué sur plusieurs années, de 1995 à 2001, avec l’intervention de plusieurs équipes successives d’étudiants.

L’essentiel du travail a été réalisé par :

- Xavier Dousson, architecte (thèse sur Bossu en cours à Paris-I, Panthéon-Sorbonne, dir. G. Monnier). Il a établi un repérage partiel des photos et des maquettes de mai à sept. 1997, et identifié de nombreux projets;

- Noémie Lesquins, étudiante archiviste à l'école des Chartes. Elle a fait l'inventaire des projets algériens, entre 1998 et 1999;

- Anastassia Kaneva, étudiante en architecture, a fait l'inventaire des rouleaux, corrigé et finalisé l’inventaire du fonds (en plusieurs phases, de janv. 1999 à mai 2002).

Auteurs principaux Anastassia Kaneva, Noémie Lesquins, Xavier Dousson sous la direction de David Peyceré (inventaire) ; Sonia Gaubert (finalisation, corrections et saisie dans la base)
Chargé du suivi

David Peyceré (inventaire) ; Sonia Gaubert (finalisation, corrections et saisie dans la base)

Date de mise à jour2002-05-30
Organisation - Classement

Le désordre du fonds à son versement a constitué une difficulté notable pendant le classement. Documents graphiques et dossiers d’écrits étaient extrêmement mélangés: un seul rouleau pouvait contenir des documents relatifs à plusieurs projets. Les dossiers d’écrits, également très désorganisés, contenaient quantité de notes rédigées sur des supports très divers (morceaux de nappes de restaurant…), mélangées pêle-mêle.

Lors du classement, un certain nombre de documents graphiques "remarquables" - à l’origine pliés ou roulés - ont été mis à plat et placés dans des pochettes de polyester neutre:

- les dessins de grand format (pochettes n° 192 IFA 300 à 414) sont conservés en meubles à plans,

- les dessins de petit format sont conservés dans des boîtes plates numérotées de 700 à 710.

Certains dossiers de correspondance ont été classés avec les projets qu’ils concernaient, mais les chronos ont été laissés dans les "pièces personnelles".

Les courriers (publicités et invitations) arrivés après le décès de Jean Bossu ont été ouverts lors du classement (Noémie Lesquins, janvier 1999).

Cotation et conditionnement:

192 IFA 0001-0139: boîtes de dossiers;

192 IFA 0200-0212: boîtes de photos;

192 IFA 0213-0214: boîtes plates de photos (55 x 65 cm);

192 IFA 0300-0417: pochettes de doc. grand format;

192 IFA 0500-0576: boîtes de rouleaux;

192 IFA 0700-0710: doc. graphiques, carnets, albums, en boîtes plates (55 x 65 cm);

192 IFA 2000-2033, 2050-2064: maquettes.

Éliminations

Aucune élimination n’a été pratiquée.

Autres sources

Archives de même origine

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle: fonds Jean Bossu, 368 AA (dépôt de l'Académie d'architecture).

Archives départementales de La Réunion: fonds de l’agence de Jean Bossu à la Réunion, versé en 1997 (voir à ce sujet la publication de la série Itinéraires du Patrimoine citée en bibliographie).

Autres sources d'archives

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle:

- fonds des Dossiers d'œuvres de la direction de l'Architecture et de l'Urbanisme, 133 IFA, dossier DAU n° 379 (cote: 133 IFA 41/1);

- voir aussi les fonds d'architectes et d'ingénieurs avec lesquels Bossu a collaboré, notamment Louis Miquel et René Sarger.

Publications à partir du fonds

"Architectures françaises outre-mer"/dir. M. Culot et J.-M. Thiveaud. Paris: IFA; Caisse des dépôts et consignations; Liège: Mardaga, 1992.

Dousson (Xavier). "Jean Bossu: architecte: 1912-1983". Paris: Université Paris I, 1997 (mémoire de DEA).

Colonnes, n° 14, déc. 1999 (article de Xavier Dousson)

Borie (Alain), Dousson (Xavier,collab.). "Jean Bossu: architectures 1950-1979", La Réunion: Inventaire général (ADAGP); CAUE de la Réunion, 2000 (coll. "Itinéraires du patrimoine"; 230).

Rolland de Rengervé (Eric). "Les Unités pédagogiques d'architecture, 1968-1978: quelle architecture pour une nouvelle ère ?". Paris: Ecole d'architecture de Paris-Belleville, 2002 (mémoire).

"Patrimoines partagés: architectes français au Sud et à l’Est de la Méditerranée: guide de recherches dans les archives de l’Ifa", Colonnes, n° 21, fév. 2003.

Bernard (Yves-Michel) (dir.). "La Daaf / Jean Bossu". Saint-Denis (La Réunion) : Edition Ter'la, 2016. (collection Patrimoine du XXe siècle de La Réunion).

Autres références bibliographiques

"Une artère résidentielle, Techniques et architecture, n° 6, mai 1967, p. 98.

Rodino (Riccardo). "20 ans de continuité dans les ruptures: Jean Bossu en Algérie", Techniques et architecture, n° 329, fév.-mars 1980, p. 70-73.

"Architecture 1980, incertitudes et doctrines"/Actes de la table ronde sous la dir. de Francis Chassel, Les Cahiers de la recherche architecturale, n° 6-7, 1980.

"Une artère résidentielle, 1981"; "La barre double: entre-deux, 1966-1981"; "La barre double: version à gradins 1972-1978", Techniques et architecture, n° 341, avril-mai 1982, p. 70-73.

"Architectures françaises outre-mer"/dir. M. Culot et J.-M. Thiveaud. Paris: IFA; Caisse des dépôts et consignations; Liège: Mardaga, 1992.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction