Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Forestier, Jean-Claude-Nicolas (1861-1930). 150 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Jean-Claude Nicolas Forestier naît le 9 janvier 1861 à Aix-les-Bains et meurt à Paris le 26 octobre 1930.

Il étudie à l’Ecole polytechnique de Paris de 1880 à 1882, à l’Ecole libre des sciences politiques, et à l’Ecole forestière de Nancy jusqu’en 1885.

Fonctionnaire de la ville de Paris de 1887 à 1927, il est conservateur du bois de Vincennes (1889), du bois de Boulogne et du secteur ouest des Promenades de Paris (1898).

Il aménage l’avenue de Breteuil (1898), sauve le Champ de Mars (1904), et participe à la réflexion sur l’aménagement des fortifications à partir de 1905.

Le sauvetage du domaine de Bagatelle, «folie» du XVIIIe siècle, la recréation de son jardin (1904-1908) et la parution de l'ouvrage «Grandes villes et systèmes de parcs» en 1906 le propulsent au-devant de la scène. Le traité repose sur l’analyse des expériences anglaises et américaines (cités-jardins et plans conçus par Frederick Law Olmsted ou Daniel Burnham) et propose un nouveau système d’embellissement pour Paris à l’échelle de l'agglomération.

Jardinier attiré par la réflexion sur l’espace public et le plan des villes, Forestier devient l’un des animateurs d’une école française d’urbanistes (avec Léon Jaussely, Henri Prost, Alfred-Donat Agache, etc.), dont le travail est reconnu au niveau international. En France, il sera à l’origine de la loi de 1919 instaurant pour chaque ville un plan d’extension.

Il aménage un ensemble de jardins à Séville et remodèle à partir de 1915 la colline de Montjuïc à Barcelone. Reconnu pour avoir renouvelé l’art du jardin hispano-arabe et méditerranéen, il obtient de nombreuses commandes privées (parc de la Casa del Rey Moro à Ronda, Malaga, 1912, Palacio de Liria à Madrid, 1916, etc.).

Liant tradition et modernisme, il est l’artisan du retour de la géométrie contre le flou paysager des créateurs de jardins de la génération précédente. Le rapport entre le jardin et la ville est pour lui un phénomène historique, dont la forme exprime une culture en devenir. Il s'efforce d’exprimer la singularité d’un lieu en utilisant matériaux, végétaux et techniques locales. Il voit ainsi dans la tradition horticole espagnole, puis dans celle des Caraïbes et de l’Amérique du Sud, un archaïsme susceptible de renouveler l’art du jardin contemporain.

Ses études sur les jardins publics dans les villes du protectorat du Maroc (1913-1914) lui permettent de travailler dans l’espace colonial français.

A Paris, après avoir dessiné en 1920 un plan des espaces libres au sein du bureau d’études de la Direction de l’extension du département de la Seine (dirigé par Louis Bonnier), il travaille à un système de parc régional, puis réalise avec Léon Azéma le parc de la Cité universitaire et la restauration de celui du château de Sceaux, premiers éléments de son projet d’aménagement du sud de l’agglomération parisienne.

En 1923 et 1924, il travaille au projet d’organisation urbaine de Buenos Aires. De 1926 à 1929, il est appelé à La Havane pour suivre l’étude et la réalisation du plan directeur. En 1927, il étudie le plan de Lisbonne.

La même année, il entame son dernier grand projet, le jardin de la Bastide du Roy pour la princesse de Polignac, près de Biot, dans les Alpes-Maritimes.

Théoricien et praticien des années 1910 et 1920, Forestier sort de l'oubli à la fin du XXe siècle.

D'après: Midant (Jean-Paul), notice Forestier dans "Dictionnaire de l'architecture du XXe siècle". Paris: Hazan, IFA, 1996.

Contenu du fonds

Le fonds, extrait des archives de Théodore Leveau qui était l'élève et le collaborateur de Forestier à partir de La Havane (1928), ne contient que quelques documents, parfois très beaux, notamment des plans d'aménagement de parcs au Maroc et d'espaces urbains à La Havane. Certains des documents sur La Havane sont des tirages de projets d'autres architectes ou de services municipaux. Le fonds contient aussi quelques épreuves originales de gravures des XVIIe-XVIIIe siècles de parcs à Paris ou autour de Paris.

Le fonds offre des lacunes considérables: rien ou presque sur Paris, rien sur Buenos Aires, aucun document écrit.

Période couverte1900-1929
Importance matérielleUne boîte d'archives, un tiroir de meuble à plans, quelques documents roulés.
Issu du fonds

Leveau, Théodore (1896-1971)

Modalités d'entrée

Le fonds Leveau a été donné par l'épouse et la fille de l'architecte à la DAF et déposée à l'Ifa en février 1990. Les archives de Forestier s'y trouvaient en raison des liens professionnels entre Forestier et Leveau.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire incomplet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire dactylographié
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

Evelyne Bouvier et Jean-François Lejeune, stagiaires: inventaire partiel, été 1990.

David Peyceré: révision de l'inventaire, cotation, février 2007.

Auteurs principaux Evelyne Bouvier et Jean-François Lejeune sous la direction de Gilles Ragot
Chargé du suivi

Gilles Ragot

Date de mise à jour2006-12-19
Organisation - Classement

Une série d’épreuves photographiques concernant La Havane autour de 1929-1930 est restée liée au fonds Leveau (boîte 149 IFA 04). Ces épreuves représentent pour la plupart, soit des édifices ou des axes monumentaux (Capitole, université, Malecón, paseo Martí), soit des documents graphiques concernant souvent les mêmes édifices ou avenues. Quelques documents (plans ou épreuves) portent la signature de Théo Leveau, la plupart ne sont attribuables en particulier ni à Leveau ni à Forestier, mais il est évident que les deux architectes ont contribué ensemble à réunir ces documents.

Éliminations

Aucune élimination n'a été pratiquée.

Autres sources

Archives de même origine

Un fonds Forestier existerait dans un service de la ville de Paris (des renseignements approximatifs ont été recueillis au centre d'archives de la Cité de l’architecture et du patrimoine).

Cité de l’architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle: fonds Théodore Leveau, 149 IFA.

Autres sources d'archives

Bibliothèque administrative de la Ville de Paris aujourd'hui Bibliothèque de l'Hôtel-de-Ville): fonds des Parcs et jardins.

Musée des Arts décoratifs, Paris: pièce isolée concernant l'hôtel particulier de Jeanne Lanvin, rue Barbet-de-Jouy, Paris 7e.

Centre de documentation de la ville (CEDOM) de Buenos Aires (Argentine): ouvrage Proyecto orgánico para la urbanización del municipio, Buenos Aires, Talleres Peuser, 1925.

Institut de la planification à La Havane (Cuba): plans d'urbanisme pour La Havane.

Archives administratives de la ville de Barcelone (Espagne): plans d'urbanisme pour Barcelone.

Service des Espaces verts et hémérothèque de la ville de Séville (Espagne): dossiers et plans concernant le parc María Luisa à Séville.

Publications à partir du fonds

Leclerc (Bénédicte), "D’Alphand à Forestier: promenades et systèmes de parcs", Métropolis, n° 96-97, avril-juin 1992, p. 19-24.

Leclerc (B.). "Jardin, paysage, urbanisme: la mission de J.-Cl.-N. Forestier au Maroc en 1913". Paris: Ministère de l'Environnement/Mission Paysage, 1993.

"Jardins: carnet de plans et de dessins par J.-Cl.-N. Forestier". Paris: Picard, 1994. [réédition]

Leclerc (Bénédicte). "Jean Claude Nicolas Forestier: du jardin au paysage urbain"/dir. B. Leclerc; actes du colloque international Paris 1990. Paris: Picard, 1994.

Forestier (Jean-Claude-Nicolas). "Grandes villes et systèmes de parcs: suivi de deux mémoires sur les villes impériales du Maroc et sur Buenos Aires"/présent. Bénédicte Leclerc et Salvador Tarragó i Cid. Paris: Norma; IFA, 1997 (coll. Essais).

Autres références bibliographiques

Forestier (Jean-Claude-Nicolas) [et al.?]. "Bagatelle et ses jardins". Paris: Librairie horticole, 1910; Librairie agricole de la Maison rustique, [1924]

Forestier (Jean-Claude-Nicolas). "Jardins: carnet de plans et dessins". Paris: Emile-Paul Frères, 1920.

[Forestier (Jean-Claude-Nicolas)?]. "Proyecto orgánico para la urbanización del municipio: el plano regulador y federal. Buenos Aires 1925". Buenos Aires: Talleres Peuser, s.d. [1925].

Véra (André), "Lettres sur les jardins", La Demeure française, n°4, hiver 1925-1926.

[Forestier (Jean-Claude-Nicolas)?]."Plan nouveau de La Havane", L'Architecture, 1926, p. 289-292.

"Les jardins publics et la végétation dans l'aménagement des villes", La Construction moderne, 18 nov. 1928, p. 74-80.

Laprade (Albert), "Parcs et jardins de J.-Cl.-N. Forestier", L'Architecture, 1931, p. 37-40.

"Projet d'une tonnelle dans un patio" et "Parc de Séville", L'Illustration, 28 mai 1932.

"Jardin de Mme Stern à Saint-Cloud", L'Illustration, mai 1933.

[Parc de Montjuich à Barcelone et/ou parc María Luisa à Séville], L'Architecture d'aujourd'hui, n° 1, fév. 1934.

[Parc de Montjuich à Barcelone et/ou Parc María Luisa à Séville], L'Illustration, 28 mai 1934.

"Plan d'aménagement de La Havane", L'Architecture, 15 juin 1935, p. 186-187.

Rubio i Tudurí (Nicolau Maria), Quaderns, n° 151, mars-avril 1982, p. 9.

Royer (Catherine), "Jean-Claude-Nicolas Forestier", dans: Day (Susan), "Louis Süe: architectures", Paris: Ifa, Mardaga, 1986.

Leclerc (Bénédicte), "Jean-Claude Nicolas Forestier (1861-1930): la science des jardins au service de l'art urbain", revue Pages Paysages, n° 2, 1988-1989, p. 24-29.

Vigato (Jean-Claude), "Les jardins de Forestier", Le Moniteur architecture, AMC, n° 58, fév. 1995, pp. 58-59.

Lecerf (Guy), "Jean-Claude-Nicolas Forestier", Empan, n° 28, déc. 1997.

Husson (Hugues). "Un réseau d'espaces verts pour l'agglomération nancéienne". Nancy: Ecole d'architecture de Nancy, 1999 (TPFE, dir. Marc Verdier).

Cohen (Jean-Louis), Eleb (Monique). "Casablanca: mythes et figures d'une aventure urbaine". Paris: Hazan, 1998.

Le Dantec (Jean-Pierre). "Le sauvage et le régulier: art des jardins et paysagisme en France au XXe siècle". Paris, Le Moniteur, 2002.

Vallet (Antoine). "Le Parc départemental de la Plage Bleue". Paris: Ecole d'architecture de Paris-Belleville, 2002.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction

1916. Jardin pour la Résidence Générale, Boujeloud (Rabat) : plan et coupes (éch. 0,02 PM et 0,01 PM) et perspective, juin 1916.

1916. Jardin pour la Résidence Générale, Boujeloud (Rabat) : plan et coupes (éch. 0,02 PM et 0,01 PM) et perspective, juin 1916.

1916. Jardin pour la Résidence Générale, Boujeloud (Rabat) : plan et coupes (éch. 0,02 PM et 0,01 PM) et perspective, juin 1916.

1916. Jardin pour la Résidence Générale, Boujeloud (Rabat) : plan et coupes (éch. 0,02 PM et 0,01 PM) et perspective, juin 1916.

1914. Jardin El Bat’ha, Fès : plan et coupe, janv. 1914.

1914. Jardin El Bat’ha, Fès : plan et coupe, janv. 1914. (FES-JARDIN-EL-BAT-HA)

1914. Jardin El Bat’ha, Fès : plan et coupe, janv. 1914.

1914. Jardin El Bat’ha, Fès : plan et coupe, janv. 1914. (FES-JARDIN-EL-BAT-HA)


1928. Place de la Confraternité, Havane : vue de l'arbre de la Fraternité Américaine, 19 mai 1928 (cliché anonyme).

1928. Place de la Confraternité, Havane : vue de l'arbre de la Fraternité Américaine, 19 mai 1928 (cliché anonyme). (HAVANE)

1925-1930. Avenue du Palais, Havane : vue du plan (éch. 2cm PM).

1925-1930. Avenue du Palais, Havane : vue du plan (éch. 2cm PM). (HAVANE)

1928. Parc Antonio Maceo, Havane : vue d'ensemble, 15 août 1928 (cliché anonyme).

1928. Parc Antonio Maceo, Havane : vue d'ensemble, 15 août 1928 (cliché anonyme). (HAVANE)

1925-1930. Plaza del Maine, Havane : vue d'une perspective d'un square le long du Malecon, 9 mars 1929 (cliché anonyme).

1925-1930. Plaza del Maine, Havane : vue d'une perspective d'un square le long du Malecon, 9 mars 1929 (cliché anonyme). (HAVANE)