Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Genuys, Charles (1852-1928). 089 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Charles-Louis Genuys naît à Paris le 9 octobre 1852, et décède à Paris le 8 décembre 1928. Son père est métreur-vérificateur et architecte. Il entre à l'Ecole spéciale de dessin, dite La Petite Ecole, puis en 1870 à l'Ecole des Beaux-arts. Il y poursuit ses études jusqu'en 1879 dans l'atelier d’Eugène Train. En 1875-1876, il est inspecteur des travaux du vice-roi d’Egypte au Caire. En 1879 il reçoit le deuxième second Grand Prix de Rome.

Conducteur de travaux de la ville de Paris, il collabore avec Lucien Magne à la construction de l'église Saint-Pierre de Chaillot, de marchés et d’hôtels particuliers à Paris et en banlieue (marché de La Chapelle, 1884-1885). Il participe à différents travaux avec son professeur E. Train.

En 1878, il est nommé répétiteur à l’Ecole nationale des Arts décoratifs, puis y est chargé d'un cours d'architecture appliqué à la décoration. Il enseignera jusqu'à sa mort: nommé en 1883 professeur de dessin d'architecture, il enseigne aussi la perspective à partir de 1885. Parmi ses élèves on trouve son fils Paul, mais aussi Julien Polti, Ruprich-Robert, Kaehrling, et même Hector Guimard à partir de 1888.

En 1894, il est nommé sous-directeur de l'Ecole nationale des Arts décoratifs. Il réunit alors quelques élèves pour créer son propre atelier d'architecture. Sans rompre avec les traditions classiques, il sensibilise ses élèves à l'utilisation des matériaux nouveaux: fer, ciment et béton armé. Attentif à l'art décoratif, il se présente comme l'un des plus illustres animateurs de l'Art nouveau.

Il mène parallèlement une carrière d'architecte diocésain et d'architecte des monuments historiques: il est nommé en 1879 rapporteur au comité des édifices diocésains, en 1881 inspecteur des travaux des monuments historiques, en 1882 architecte diocésain de Cambrai, en 1884 de Châlons-sur-Marne (restauration de la cathédrale et des églises Notre-Dame et Saint-Jean, nombreuses restaurations dans la Marne où il est nommé architecte en chef des Monuments historiques en 1897). En 1908, il est adjoint à l'inspection générale des monuments historiques, puis inspecteur général en 1914. Il parcourt les régions dévastées pour organiser le sauvetage des églises (Lavannes, Dormans).

En 1899, il utilise le système de construction Hennebique pour les ateliers Fontaine à Boulogne-sur-Seine. Selon le même système, il édifie, peu avant 1914, les réservoirs de la Révolte au cimetière de Clichy, montés sur pilotis.

Architecte conseil des Chemins de fer de l'Etat en 1911, il construit les sous-stations électriques du chemin de fer de ceinture et les hangars à locomotives à voûtes minces de la gare Saint-Lazare.

La plupart de ces constructions sont en brique blanche et en béton armé, les formes des édifices sont traitées avec finesse, rationalisme et sensibilité.

En 1925, il construit les magasins 116, bd Diderot/22, rue de Reuilly (Paris 12e). En 1928, il édifie 30, rue Spontini (Paris 16e) pour M. de Marcheville un immeuble cossu qui sera achevé par Paul Genuys.

En fin de carrière, il participe à l'Exposition internationale de 1925 en tant qu'architecte en chef du Village français.

Il est nommé commandeur de la Légion d'honneur en 1925.

Fiche biographique et bibliographique complémentaire

Contenu du fonds

Le fonds semble couvrir toute la carrière de l’architecte, de sa formation à l’École des beaux-arts jusqu’à la fin de son activité professionnelle.

Les projets représentés dans le fonds (une centaine au total) sont plus "illustrés" que vraiment documentés (presque pas de documents écrits). On compte une quinzaine de travaux d’écoles, 25 projets de restauration de monuments historiques, une vingtaine de monuments ou de tombeaux, une trentaine de villas, maisons ou immeubles de rapport.

Zone géographique: essentiellement Paris et la région parisienne (Hauts-de-Seine, Seine-et-Marne, Val-d'Oise), la Marne, le Loir-et-Cher, l’Oise.

Le fonds ne contient pas de documents concernant l’enseignement de Charles Genuys.

Période couverte1969-1928
Importance matérielle7 tiroirs de meubles à plans, quelques photos et documents imprimés.
Modalités d'entrée

Fonds déposé par le CNAM au centre d'archives de l'Ifa en septembre 1989.

Historique de la conservation

Fonds reçu par le Centre de recherche et de documentation de l’histoire moderne de la construction, Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), avant 1989.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «CNAM/SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données mais seuls les objets ont été saisis (réf. dossiers en commentaire des objets)
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

Armelle Lucas de Peslouan (étudiante en histoire de l’art) : classement dans le cadre de son mémoire de maîtrise, 1990.

Rosine Cohu, révisions, 1992.

Sonia Gaubert : saisie en base de données, 2006.

Auteurs principaux Armelle Lucas de Peslouan, Rosine Cohu sous la direction de Gilles Ragot
Chargé du suivi

Gilles Ragot

Date de mise à jour2006-11-01
Organisation - Classement

CLASSEMENT ET REFERENCEMENT

L'inventaire du fonds a été saisi dans la base de données, mais les articles n'ont pas encore reçu de "cotes dossier". Les documents sont toujours matériellement référencés selon l'ancien système : numéro du fonds (89), suivi d'un numéro d'ordre. Ces "numéros d'inventaires" - valables tant que les articles n'auront pas été cotés - sont rappelés dans le champ "Ancienne réf. inventaire" et la descrition des documents a été provisoirement reportée dans le champ "Commentaire" de la fiche Objet.

Éliminations

Aucune élimination significative n'a été pratiquée.

Autres sources

Archives de même origine

Centre historique des Archives nationales: fonds Genuys et Gout, 537 AP (de Charles Genuys, contient seulement de la documentation rassemblée par lui).

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle: fonds Paul Genuys, 160 IFA (extrait des archives de Charles Genuys).

Publications à partir du fonds

Lucas de Peslouan (Armelle). "L'architecte Charles Genuys 1852-1928". Université Paris X Nanterre, 1990 (maîtrise).

Lucas de Peslouan (A.). "Charles Genuys". Paris: IFA/Archives d'architecture du XXe siècle, 1990 (rapport pour le Bureau de la Recherche architecturale).

Mohn (Charline). "Charles Genuys, 1852-1928: le rationalisme éclectique". Paris: université Paris-IV Sorbonne, 2002 (mémoire de maîtrise, dir. Bruno Foucart).

Mohn (Charline). "Les élèves de Charles Genuys: portraits croisés d'architectes rationalistes au début du XXe siècle". Paris: université Paris-IV Sorbonne, 2003.

Autres références bibliographiques

Genuys (Charles). "Deuxième congrès national français de l'enseignement du dessin, Paris, du 1er au 5 août 1910: Le dessin dans l'éducation professionnelle, enseignement supérieur, orientation artistique", Paris, 1911.

Genuys (Charles). "Cours spécial sur l'architecture et les arts qui s'y rattachent", L'Architecture: n°6, 25 mars 1924, p.III-V; n°10, 25 mai 1926, p.113-114.

Deshais (Léon), Polti (Julien), Vitry (Paul). "Charles Genuys, 1852-1928: discours prononcés dors de la cérémonie du 11 décembre 1928". Supplément ( ?) au "Bulletin mensuel de l’USAF", déc. 1928.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction

Documents liés au fonds