Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Tandeau de Marsac, Jean (1904-1980). 050 Ifa

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Jean Tandeau de Marsac est né en 1904 et mort en 1980.

Elève d'Héraud à l’Ecole des beaux-arts, il est diplômé en 1929. Il entre dans l’agence de son père Louis (associé de Louis Lenormand, un ami de Paul Tournon actif jusqu’en 1942 et mort en 1957) puis signe ses premiers projets avec son beau-père, l’architecte Alphonse Richardière, auquel il succède.

Malade à partir de 1973, il ferme son agence en 1976.

Dans le contexte de crise des années trente, Tandeau de Marsac trouve ses premiers clients en des congrégations religieuses qui lui restent attachées jusqu'à la fin de sa carrière. Il est ainsi l’architecte de la Compagnie des filles de la charité de Saint-Vincent-de-Paul (aménagement du siège parisien, 140, rue du Bac, et transformation ou construction d’ensembles immobiliers) et de la congrégation des pères Lazaristes (ou de la Mission, 95, rue de Sèvres).

Il construit également, dans les années trente, cinq églises pour les Chantiers du Cardinal en banlieue parisienne, à Saint-Maurice, Taverny, Gagny, Villepinte et Saint-Prix.

Après la guerre, il établit les études de reconstruction pour Evreux (avec l’architecte en chef Pierre Bailleau, 1905-1956), puis devient architecte en chef adjoint dans la Manche (Henri-Marie Delaage, architecte en chef), où il travaille avec Gérard Bruna (mort en 1948) pour une clientèle publique et privée. Sa production se répartit alors, assez classiquement, entre promotion immobilière et logement social, qu'il traite parfois finement, avec quelques commandes plus particulières (golf au Coudray dans l’Essonne, 1956-1963). Il alors est alors associé avec André Riegler.

Adresses professionnelles: 12, rue de l’Université, Paris 7e (jusqu’en 1941); 5, rue Cassette, Paris 6e.

Contenu du fonds

Le fonds comprend les dossiers de nombreux projets essentiellement en région parisienne et en Normandie, sur toute la carrière de l'architecte. Une bonne partie des archives consistait en dossiers d'entretien, largement éliminés lors du classement. Cependant, le fonds témoigne encore de la gestion d'édifices de congrégations, notamment le siège de la Compagnie des filles de la charité, rue du Bac (Paris 7e).

Période couverte1927-1977
Importance matérielle11 ml de dossiers, 13 tiroirs de meuble à plans.
Modalités d'entrée

Fonds donné à la direction des Archives de France et déposé au centre d'archives de l'Ifa par la famille de l'architecte en juillet 1987.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «SIAF/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Partielle ou sous réserve

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Les boîtes d'archives sont conservées dans un dépôt extérieur : accessibilité limitée en fonction de la disponibilité du service.

Historique du traitement

N. Roulleau, S. Gaubert, D. Peyceré, H. Ferquel : inventaire et saisie Archivecture, 1997.

Auteurs principaux Nathalie Roulleau, Sonia Gaubert, David Peyceré, Hervé Ferquel sous la direction de David Peyceré
Chargé du suivi

David Peyceré

Date de mise à jour1997-01-16
Organisation - Classement

Cotation et conditionnement:

- 50 IFA 001 à 108 : caisses;

- 50 IFA 109 : boîte d'archives (jusqu'à 26 x 37 cm);

- 50 IFA 150 : boîtes de photographies (jusqu'à 26 x 37 cm);

- 50 IFA 200-325 : boîtes de documents à plat (jusqu'à 70 x 100 cm).

Éliminations

Le classement, de mai à juillet 1997, s’est accompagné d’éliminations systématiques (presque 50% des dossiers pliés), portant essentiellement sur les pièces liées au chantier. La typologie des éliminations a fait l’objet d’un tableau qui a également servi pour les fonds André Chatelin et Claude Le Cœur classés aussi en 1997. Aucun projet n’a été éliminé complètement.

Autres sources

Haut de page Revenir en haut de la page