Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Tournon, Paul (1881-1964). 351 AA

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

Paul Tournon est né à Marseille le 19 février 1881, et mort à Paris le 22 décembre 1964.

Il fréquente l'atelier de Louis Scellier de Gisors (et de Louis Bernier ?) à l'Ecole des Beaux-arts de Paris, obtient son diplôme d'architecte en 1912 et crée son agence en 1914.

Après la guerre, il participe à différents concours pour des monuments aux morts et réalise le monument aux morts de Tournon-sur-Rhône.

Il reconstruit la ville de Compiègne et participe aux grandes expositions des années 1920-1930.

En 1933, il remporte le premier prix, en collaboration avec Marcel Chappey, au concours de l’OTUA pour un Nouveau Palais des expositions.

Il réalise plusieurs églises importantes de l'entre-deux-guerres, notamment l’église Sainte-Thérèse à Elisabethville, le clocher de Villemomble, l’église du Saint-Esprit à Paris, la cathédrale de Casablanca, l’église Notre-Dame-de-l’Océan à Rabat et l’église Saint-Honoré à Amiens. Collaborant pour ses œuvres religieuses avec de nombreux artistes et décorateurs, il inaugure avec le sculpteur Carlo Sarrabezolles la technique de la sculpture sur béton frais.

Il est nommé architecte en chef de la Banque de France en 1940.

Professeur à partir de 1925 puis directeur de l'ENSBA, directeur de l'école nationale des Arts décoratifs de 1942 à 1944, il est élu membre de l’Académie des beaux-arts en 1942 et président de la Société centrale des architectes de 1945 à 1948.

Contenu du fonds

Le fonds est constitué de documents de la période de formation à l’Ecole des beaux-arts à partir de 1905, de concours d’émulation, de nombreux projets d’église et des monuments commémoratifs.

Le fonds est enrichi par une quantité importante de peintures, de croquis et dessins (aquarelles, gouaches et huiles), et par un important volume de documentation réunie sous forme de plaques de verre.

Période couverte1905-1964 env.
Importance matérielle1 ml de dossiers, 2 tiroirs de meuble à plans, 0,5 ml de rouleaux, 3 boîtes de photographies.
Modalités d'entrée

Dépôt de l'Académie d'architecture en février 2000 (convention de dépôt du 7 mars 2001).

Historique de la conservation

Dons de Paul Tournon et de sa fille Marion Tournon-Branly à l'Académie d'architecture (notamment en 1983 et 1993).

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «Académie d'architecture/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Inventaire complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en base de données
Accessibilité

Oui

Conditions d'accès

Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Historique du traitement

Marcos Carvalho-Canto, Vlada Filhon et Holy Raveloarisoa : pointage, reconditionnement et saisie dans la base, 2002.

Auteurs principaux Marcos Carvalho-Canto, Vlada Filhon et Holy Raveloarisoa sous la direction de Sonia Gaubert
Chargé du suivi

Sonia Gaubert

Date de mise à jour2002-12-01
Organisation - Classement

L’inventaire du fonds est commencé à l’Académie d’architecture par des chercheurs sous la coordination de Claudine de Vauchier et Pieter Uyttenhove.

Cet inventaire est publié en 1997, dans "Académie d’architecture: catalogue des collections: Volume II, 1890-1970", Paris : Académie d’architecture, 1997, p. 388-399.

Au Centre d'archives de l'Ifa, le fonds est reconditionné et coté afin d’en permettre la gestion et de pouvoir en intégrer l’inventaire dans la base de données Archivecture.

On s’est employé, autant qu’il était possible de le faire, à :

-regrouper les documents par projets, et en constituer des dossiers reconditionnés par types et par formats de documents (à noter l’album coté PT.PHO.34/1, qui a été démonté et réintégré dans les dossiers correspondants);

-ajouter un repérage physique à tous les dossiers ainsi constitués;

-décrire les documents en spécifiant leurs cotes d’origine dans le corps de la description des dossiers (abréviation les introduisant : cote AA") ;

-pointer les documents par rapport à l’inventaire originel. Les absences sont signalées dans le corps de l’inventaire et une liste récapitulative des documents manquants a été constituée (consultable en annexe).

Pour mémoire, le système de cotation de l’Académie d’architecture est constitué:

. des initiales du nom de l’architecte (ici : PT),

. d’une abréviation désignant le type de document (DES, pour dessin ; PHO, pour photographies ; ARC, pour archives écrites ou imprimées),

. d’un numéro "d’inventaire" identifiant l’unité documentaire (il existe un numéro par notice mais ce numéro ne se confond pas avec celui de la notice en question). Suit enfin un numéro - parfois composé de deux séquences pour distinguer, sans doute, des sous-ensembles cohérents de documents -, identifiant les documents à la pièce.

Si les documents eux-mêmes n’ont pas été recotés à l’Ifa (les "cotes AA" servent donc encore en général à désigner des documents précis), on a par contre ajouté les deux systèmes de référence actuellement en usage au Centre d'archives:

- cotation physique par "Dossiers" (de type 351 AA …),

- références "Objet" (de type TOURN/A/05, permettant d’identifier et d'indexer de manière univoque les unités documentaires du fonds).

Cotation et conditionnement:

- 351 AA 01 à 06: boîtes de dessins et photos (jusqu'à 26 x 37 cm);

- 351 AA 10 à 12: boîtes de documents graphiques (jusqu'à 55 x 65 cm);

- 351 AA 20-34: pochettes de documents graphiques (jusqu'à 90 x 125 cm);

- 351 AA 50-55: pochettes de documents graphiques hors format;

- 351 AA 60, 63: boîtes de rouleaux;

- 351 AA 61-62: rouleaux de plans hors format.

Éliminations

Aucune élimination n'a été pratiquée.

Autres sources

Archives de même origine

Paris. Académie d'architecture (place des Vosges): église du Sacré-Cœur à Casablanca (document appartenant au fonds et non déposé à l'Ifa, PT.DES.16/1.1 à /1.2).

Paris. Archives nationales: fonds Paul Tournon (377 AP).

Paris. ENSBA (collections de dessins: travaux d'école?).

Paris. Bibliothèque du CNAM et musée des Arts et métiers (photographies et bibliothèque versés par Mme Tournon-Branly).

Autres sources d'archives

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives d'architecture du XXe siècle: fonds des Dossiers d'œuvres de la direction de l'Architecture et de l'Urbanisme, 133 IFA (cote: 133 IFA 255/1).

Publications à partir du fonds

"Académie d'architecture: catalogue des collections, vol. II: 1890-1970", p. 388-389.

Autres références bibliographiques

Sarrabezolles (Jacques), "Paul Tournon", Académie d’architecture. Bulletin, n° 49, 1966, p. 44-48.

Cassan (Urbain), "Notice sur la vie et les travaux de Paul Tournon (1881-1964)", Institut de France. Académie des beaux-arts, n° 11, 1966, p. 44-48.

Tournon-Branly (Marion), "Paul Tournon, architecte. 1881-1964". Paris: Dominique Vincent, 1976.

Vivier (Thomas), "Le sacerdoce du béton armé, Le Moniteur architecture, AMC, n° 73, sept. 1996, p. 48-52 (église du Saint-Esprit)

Le Corvec (Yoann). "Du sanatorium de Bodiffé au centre de rééducation de Plémet". Rennes: Ecole d'architecture de Bretagne, 2000 (mémoire contenant une analyse du sanatorium de Paul Tournon et Louis Feine).

Pigafetta (Giorgio), Mastrorilli (Antonella). "Paul Tournon architecte (1883-1965)". Sprimont: Pierre Mardaga, 2004.

Pigafetta (Giorgio), Mastrorilli (Antonella). "Parigi città del decoro: immagini di vita urbana". Firenze: Alinea, 2006.

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction