Illustration Archiwebture

Fiche descriptive

Fonds Aubert, André (1905-1987). 259 AA

Fiche descriptive d'une unité documentaire
EtiquetteContenu de champ

Présentation

Notice biographique

André Aubert est né en 1905 et décédé en 1987.

Après des études à l’École des beaux-arts dans les ateliers André puis Pontremoli, il est DPLG et second Prix de Rome en 1932. Il remporte en 1934 le concours pour les musées d’Art moderne de l’État et de la ville de Paris en collaboration avec Dondel, Viard et Dastugue. L’année suivante, il est lauréat du concours des bâtiments civils et palais nationaux. C'est à ce titre qu'il effectue une part importante de son activité professionnelle, notamment pour le ministère de l’Education nationale et le ministère des Postes et télécommunications. À la Libération il est aussi architecte en chef de la reconstruction des villes de Vendôme et de Blois. Il reste actif dans la région après la fin de la reconstruction, notamment à Blois où il a remporté, en 1937, le concours pour l’hôtel de ville, dont la construction est ajournée à cause de la guerre, et où il conçoit, dans les années 1970, un centre culturel – lui aussi abandonné – et le plan du secteur sauvegardé de la vieille ville. Parallèlement à la commande publique, il construit des bâtiments très divers (logements, bureaux, usines, etc.) pour des maîtres d’ouvrage privés. Trois de ses édifices ont retenu l’attention de la critique: le groupe scolaire des Blagis à Sceaux-Bagneux, en collaboration avec Paul Herbé et Jean Le Couteur, qui lui vaut l’Équerre d’argent en 1962, et les sièges sociaux de Saint-Gobain à Neuilly en 1962 et de la SOPAD à Courbevoie en 1965.

Contenu du fonds

Le fonds comprend notamment le projet de diplôme, grand prix au concours Lefuel (pont à tablier mobile), des documents concernant le palais de Tokyo (1935-1937, en collaboration Jean-Claude Dondel, Viard et Marcel Dastugue ) et le siège social de Saint-Gobain à Neuilly, en 1960, ainsi que des albums de photographies.

Période couverteAnnées 1930 à 1960
Importance matérielle0,5 tiroir de meubles à plans, 1 ml d'étagère à rouleaux, 2 albums et 3 boîtes de photographies.
Modalités d'entrée

Dépôt de l'Académie d'architecture en février 2000 (convention de dépôt du 7 mars 2001).

Historique de la conservation

Donné par l'architecte à l'Académie d'architecture avant 2000.

Lieu(x) de conservationCentre d'archives de l'IFA
Conditions de reproduction

Pas de conditions particulières.

Mentions obligatoires en cas de reproduction

En cas de publication d'un document, les mentions obligatoires sont «Académie d'architecture/Cité de l'architecture et du patrimoine/Archives d'architecture du XXe siècle», éventuellement suivies de la mention de crédits figurant dans la légende du document (nom de photographe ou d'agence photographique). Le règlement de droits aux ayants droit du fonds et l'obtention de leur accord sont obligatoires pour toute publication (contacter le centre d'archives).

Traitement archivistique

État du traitement

Repérage complet

Forme de l'instrument de rechercheRépertoire en traitement de texte
Accessibilité

Attention. Partielle ou sous réserve

Conditions d'accès

Attention. Il n'y a pas de restriction juridique à la consultation du fonds.

Attention. Fonds non traité, mais à peu près repéré (sauf photographies) : accessibilité limitée.

Historique du traitement

Académie d’architecture, 2000 : repérage du fonds.

Éliminations

Aucune élimination n'a été pratiquée.

Autres sources

Archives de même origine

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives de l'Ifa: fonds André Aubert, 72 IFA.

Autres sources d'archives

Cité de l'architecture et du patrimoine, Centre d'archives de l'Ifa: fonds des Dossiers d'œuvres de la direction de l'Architecture et de l'Urbanisme, 133 IFA; dossier DAU n°1 (cote: 19/1 [avec CV]).

Autres références bibliographiques

Zublena (Aymeric). "André Aubert", Portraits d'architectes: vol. II - 1983-1988, suppl. au Cahiers de l'Académie d'architecture.

"Saint-Gobain, le nouveau siège à Neuilly-sur-Seine"/album présent. de André Aubert. Montrouge: Draeger Frères, 1961.

Urbanisme, n° 45-48, 1956 (Article sur la reconstruction de Blois).

Haut de page Revenir en haut de la page

Sélection de documents appartenant au fonds En cas de reproduction

Pièces personnelles : document commémoratif suite à l'obtention de la Rosette par André Aubert le 13 juil. 1962.

Pièces personnelles : document commémoratif suite à l'obtention de la Rosette par André Aubert le 13 juil. 1962.

1935-1937. Musées d'Art moderne de l'Etat et de la ville de Paris à l'Exposition internationale de Paris 1937, Paris 16e (avec Dondel, Viard et Dastugue) : Jean-Claude Dondel et André Aubert sur le chantier, n.d. (cliché anonyme).

1935-1937. Musées d'Art moderne de l'Etat et de la ville de Paris à l'Exposition internationale de Paris 1937, Paris 16e (avec Dondel, Viard et Dastugue) : Jean-Claude Dondel et André Aubert sur le chantier, n.d. (cliché anonyme).

1937. Concours pour le Musée d'art moderne, Paris : élévation, n.d.

1937. Concours pour le Musée d'art moderne, Paris : élévation, n.d.

1937. Concours pour le Musée d'art moderne, Paris : vue d'une perspective, n.d. (cliché anonyme).

1937. Concours pour le Musée d'art moderne, Paris : vue d'une perspective, n.d. (cliché anonyme).


1935-1937. Musées d'Art moderne de l'Etat et de la ville de Paris à l'Exposition internationale de Paris 1937, Paris 16e (avec Dondel, Viard et Dastugue) : vue ext.

1935-1937. Musées d'Art moderne de l'Etat et de la ville de Paris à l'Exposition internationale de Paris 1937, Paris 16e (avec Dondel, Viard et Dastugue) : vue ext.

N.d. Pont à tablier mobile : perspective en contre-plongée, n.d.

N.d. Pont à tablier mobile : perspective en contre-plongée, n.d.

N.d. Pont à tablier mobile : perspective aérienne, n.d.

N.d. Pont à tablier mobile : perspective aérienne, n.d.